Visa touristique, visa retraite ou visa élite pour la Thaïlande lequel choisir ?

Quel visa choisir pour la Thaïlande ?

Différents types de visa pour la Thaïlande s’offrent à vous. Mais lequel choisir ? Bon à savoir : un visa en règle est demandé pour se rendre en Thaïlande sauf dans le cas d’un séjour touristique d’une durée de moins de 30 jours.  Un passeport valide encore 6 mois au minimum au moment de votre date d’entrée en thaïlande est indispensable.

Pour entrer sur le territoire thaïlandais, il faut être muni d’un passeport valable encore six mois audelà de la date d’entrée, d’un billet de retour ou de continuation du voyage et de fonds suffisants pour la durée du séjour.

 Si vous entrez sur le territoire par voie terrestre, votre autorisation de séjour sera de 15 jours au maximum.
Les ressortissants étrangers sont tenus de porter sur eux une pièce d’identité.

Toute personne enfreignant les dispositions thaïlandaises en matière d’entrée sur le territoire s’expose à des sanctions sévères. Danscertains cas, le séjour illégal (overstay) peut entraîner une expulsion du territoire, voire une interdiction d’entré au pays. Veillez donc à respecter scrupuleusement la durée et l’objet du séjour inscrits sur votre visa ou votre formulaire d’entrée sur le territoire.

La Thaïlande distingue les catégories de visa suivantes:

visa de transit (TS; S; O et C)
visa touristique (TR et MT)

visa pour nonimmigrant (F; B; IM; IB; ED; M;R; RS; EX et O)

isa diplomatique / visa officiel

visa de courtoisie


Personnes avec activité lucrative
Pour les entrées sur le territoire à des fins autres que touristiques, vous pouvez solliciter un visa pour nonimmigrant (F; B; IM; IB; ED; M; R; RS;EX et O). Ils permettent de séjourner 90 jours au plus dans le pays.

Visa de 5 ans ou plus pour la Thaïlande, un gage de sécurité !

Chosiir le bon visa pour la thailandeLe titulaire d’un visa de retraite doit renouveler son visa chaque année à l’agence d’immigration, car il n’est valable que 12 mois. Cela peut s’avérer assez court, il faudra donc rassembler tous les documents nécessaires et assister à un rendez-vous avec les agents d’immigration lorsque la date arrivera. Cette procédure est non seulement gênante, gâchant peut-être un départ sans stress, mais elle place également le titulaire d’un visa de retraite dans la position inhabituelle de se demander si son visa serait prolongé ou s’il devra quitter la région et retourner à son pays d’origine. Cela implique aussi que le titulaire d’un visa de retraite engagera des dépenses plus élevées chaque année.

L’adhésion Thaïlande Elite, en revanche, a une durée de validité allant de 5 ans à quatre fois la durée, selon le programme. Le visa Élite est valable un an et est automatiquement prolongé d’un an chaque fois que le membre Elite quitte ou rentre en Thaïlande. Par conséquent, jusqu’à la fin de l’abonnement, le visa Elite est systématiquement renouvelé. En conséquence, les utilisateurs Elite bénéficient d’un calme d’esprit à long terme, car ils ne sont plus chargés de tâches spécifiques. On peut parcourir le monde sans se soucier de devoir retourner en Thaïlande chaque année pour renouveler son visa.

Un renouvellement de visa auprès d’un service d’immigration thaïlandais sera nécessaire si un client reste en Thaïlande pendant plus d’un an. Pour le renouvellement initial, tous les plans Elite sont fournis avec l’aide d’un assistant personnel Elite, garantissant une expérience simple. Les masques devraient être portés en public, à l’intérieur comme à l’extérieur, tandis que les contrôles de température représentent la norme. Ceux qui ne portent pas de masque s’exposent à des amendes.

Traitement rapide visa de 5 ans pour la Thaïlande

Les demandes de visa d’élite en Thaïlande sont généralement traitées en un mois et demi environ. Les personnes curieuses sont souvent étonnées du peu de paperasse à présenter. Il vous suffit d’une photo, d’un duplicata de votre pièce d’identité et d’une fiche d’inscription dûment remplie. Le plan Elite est l’une des options d’immigration les plus simples et directes dans une destination aussi relaxante que la Thaïlande.

Les visas de retraite, en revanche, prennent beaucoup plus de temps, prenant en moyenne trois mois. En raison du temps nécessaire pour rassembler les pièces justificatives et obtenir un jugement des autorités de l’immigration, ce délai est parfois augmenté. Le renouvellement annuel devrait également prendre le même temps que la première demande puisque la documentation requise doit être mise à jour et re-soumise. Par conséquent, la prévoyance, la préparation et la patience sont nécessaires pour garantir que toutes les exigences sont satisfaites, y compris une preuve d’au moins 700 000 THB dans une institution financière thaïlandaise ou une confirmation de revenus mensuels d’au moins 70 000 THB, pour une période d’un an.

À lire aussi  Location d'un van aménagé pour s’évader, faire un roadtrip

Ces deux facteurs peuvent par ailleurs être combinés pour obtenir un total de 700 000 THB chaque année. Il faudra également que les éléments suivants soient soumis :

  • Une copie de votre carte d’assurance maladie ;
  • Un certificat de police est requis ;
  • Un certificat médical est requis.

Pas d’assurance maladie obligatoire avec le visa de 5 ans pour la Thaïlande

Le visa Thaïlande Elite n’a pas besoin d’assurance médicale, ce qui est une considération importante pour de nombreux retraités. Cependant, pour pouvoir prétendre au visa retraite, vous devez bénéficier d’une protection sociale. En conséquence, le bénéficiaire d’un visa de retraite peut finir par payer plus pour une couverture maladie que ce qu’il aurait dû dépenser pour bénéficier du visa Thaïlande Elite. De plus, les retraités qui accordent la priorité à l’assurance médicale peuvent choisir le sous-programme Thai Elite Maxima Health dans le cadre du visa Thaïlande Elite, qui comprend une assurance maladie dans un visa Thaïlande Elite valable 5 ans pour seulement 1 500 000 THB.

Le visa retraite pour la Thaïlande

La Thaïlande est un magnifique pays qui regorge d’endroits paradisiaques. Vous y trouverez de magnifiques plages au sable fin et à l’eau cristalline, des forêts aux arbres feuillus ainsi que de nombreux centres d’intérêt. Les locaux sont des personnes très accueillantes et aimables, qui vous feront découvrir la culture et les traditions du pays. Depuis quelque temps, la Thaïlande propose un visa retraite pour les personnes âgées de plus de 50 ans, qui leur permet de profiter d’un long séjour. Dans cette revue, nous allons vous expliquer comment obtenir le visa pour une retraite en Thaïlande.

Retraite Les personnes âgées de plus de 50 ans et qui n’exercent plus d’activité professionnelle peuvent demander un visa pour nonimmigrant de catégorie O, pour retraités.  Pour obtenir un tel visa, il faut apporter la preuve que l’on dispose soit d’une rente mensuelle d’au moins 65’000 THB (= env. 2000 €), soit d’un compte en banque thaïlandais affichant un solde de 800’000 THB.

Si l’on est marié à un ressortissant thaïlandais, ce montant est divisé par deux. Un couple doit fournir une attestation pour un montant double ou attester de deux comptes en Thaïlande.  Si le montant de la rente mensuelle est inférieur à 65’000 THB, la différence peut être compensée par le biais d’avoirs bancaires suffisants, attestés par une banque thaïlandaise. Attention: les retraités étrangers titulaires d’un visa annuel doivent tout de même se présenter aux autorités de l’immigration tous les 90 jours.

Comment obtenir un visa pour une retraite en Thaïlande ?

Vous avez plus de 50 ans et vous souhaitez découvrir la Thaïlande ? Grâce au visa retraite pour les non-immigrants, vous allez pouvoir passer une année entière au sein de ce magnifique pays. En effet, la Thaïlande propose un visa d’une durée de 365 jours pour les ressortissants français âgés de plus de 50 ans. Pour obtenir ce visa, vous devez bien évidemment faire une demande. Avant cela, vous devez vous assurer d’avoir un passeport valable pour une durée de 18 mois au minimum. Vous devez également vérifier les différentes conditions d’obtention de ce visa et vous assurer que vous avez le profil qui correspond pour ce visa.

Vous devrez ensuite réunir certains documents pour votre demande de visa, notamment un certificat de bonne santé, une attestation d’assurance et vos justificatifs de ressource. Une fois que vous aurez tous les documents, vous allez pouvoir entamer les procédures de demande de visa en ligne.

Quelles sont les conditions pour obtenir un visa pour la Thaïlande ?

Le visa retraite pour la Thaïlande est facile à obtenir pour les personnes de plus de 50 ans ayant les moyens de passer une année entière dans ce pays. Pour obtenir le visa, celles-ci devront justifier avoir les revenus nécessaires pour leur séjour, car il n’est pas permis aux ressortissants de travailler en Thaïlande dans le cadre de leur séjour. En effet, ce visa ne vous donne pas le droit de travailler en Thaïlande, parce que vous serez considéré comme touriste tout au long de votre séjour, malgré sa longue durée. Vous devrez donc prévoir assez d’argent pour subvenir à vos besoins pendant un an.

À noter également qu’il est nécessaire de se présenter chaque 3 mois au bureau d’immigration en Thaïlande tout au long du séjour. Bien évidemment, vous aurez la possibilité d’écourter votre séjour avant l’expiration du visa. Si vous souhaitez vous installer en Thaïlande et y travailler, vous devez opter plutôt pour un visa d’immigration, qui vous permettra de devenir citoyen thaïlandais. Voici à présent et sans plus tarder les différentes conditions pour obtenir le visa retraite pour la Thaïlande, à savoir :

À lire aussi  Quand partir au Japon ? Visiter le pays du soleil levant !

Combien coûte un visa pour la Thaïlande ?

En termes de frais, le visa retraite pour la Thaïlande va vous coûter 175 euros. Néanmoins, il faut savoir que le séjour va vous coûter beaucoup plus cher. De plus, pour obtenir le visa, vous devez fournir un relevé bancaire d’au moins 24 000 euros par personne, ce qui est une somme plutôt conséquente. De ce fait, à moins que vous ne souhaitiez passer une année sabbatique en Thaïlande, ce visa reste inutile, car il est possible de demander un visa touristique classique pour une durée de 3 mois avec moins de conditions. Le visa retraite est destiné aux personnes âgées de plus de 50 ans qui possèdent les moyens de se payer une année en Thaïlande sans travailler. De ce fait, avant de faire la demande de visa retraite pour la Thaïlande, vous devez avoir les moyens financiers pour les justificatifs bancaires.

Visa touristique pour la Thaïlande

Un visa touristique est un type de document qui est spécifiquement donné dans une optique de tourisme pouvant être valable 3 mois suivant la date à laquelle le dépôt a été effectué sachant qu’il sera possible de séjourner jusqu’à 60 jours sur le sol visité à partir de la date d’arrivée. Dans la majeure partie des cas, dès que le voyageur quitte le territoire, son visa est automatiquement annulé même dans l’éventualité où le demandeur ne reste qu’une journée dans le pays. Nous verrons dans ce qui suit plus précisément les indicateurs concernant le visa touristique en Thaïlande, ce qu’il implique comme démarches ainsi que ses autres particularités.

Faut-il se munir d’un visa touristique pour passer un séjour en Thaïlande ?

Tout citoyen français doit disposer d’un visa en règle afin de pénétrer sur le territoire thaïlandais à partir du moment où le voyage dépasse les 30 jours. À noter que l’alternative du e-visa qui remplace le visa classique depuis la fin d’année 2021 peut servir avec les mêmes spécificités. Dans la même lignée, avec ou sans un visa, il est impératif d’obtenir un Thailand Pass en compagnie de son passeport qui devra, lui aussi, être valide sur une période d’au moins 6 mois. En ce qui concerne plus spécifiquement le visa touristique, celui-ci donnera la possibilité d’un prolongement d’un mois en passant par un des services d’immigration contre des frais qui sont équivalents à 50 euros sur place, donc sans avoir à quitter le pays. Pour une demande en ligne de visa touristique en Thaïlande venant de ressortissants ayant déjà un titre de voyage en tant que réfugiés depuis des pays comme l’Irak ou le Nigeria, il sera nécessaire de contacter en premier lieu le service des visas.

Conditions supplémentaires

Il existe différentes contraintes appliquées à la demande d’un visa touristique pour aller en Thaïlande. C’est le cas notamment pour le relevé bancaire à fournir comme justificatif financier qui devra être daté de moins d’un mois et être compris dans un compte non bloqué. Ajoutons à cela que l’ambassade royale de Thaïlande peut se laisser le droit de ne pas accéder à une demande de visa pour tout individu qui est resté au-delà de 90 jours sur les 6 derniers mois qui précèdent la date de complétion du dossier.

Informations mentionnées

Un visa touristique pour la Thaïlande comprend un certain nombre d’informations afin de mettre en place le document à commencer par le nom et prénom du demandeur, les particularités indiquées sur le passeport comme la nationalité, la photo ou encore la taille. D’autres précisions comme la date de délivrance et d’expiration de la pièce vont également être intégrées de même que le numéro présent en haut du passeport.

Documents et justificatifs à fournir pour un visa touristique en Thaïlande

En plus des informations comprises dans le passeport qui serviront à la création du document comme spécifié plus haut, plusieurs autres pièces et justificatifs vont être compris dans l’opération. C’est le cas par exemple pour la preuve de logement en Thaïlande pour les 7 premières nuits qui arrivent après la venue du demandeur sur le territoire. Des notions financières pourront aussi avoir une importance à ce niveau-là en intégrant des éléments tels que :

  • Un solde d’au moins 1 500 € ;
  • Un coût de 35 € pour le visa S ;
  • Un relevé bancaire de 1 500 € pour chaque demandeur.

Au moyen d’une facture de téléphone, fixe ou mobile, d’un relevé de paiement pour une connexion à Internet ou encore d’une facture EDF, il sera de même important de notifier un justificateur de domiciliation en France pour confirmer la procédure.

Mesures relatives à la crise sanitaire dans le cadre d’un visa pour la Thaïlande

Depuis le début de la crise sanitaire, des engagements ont été pris afin d’assurer la protection des voyageurs qui vont utiliser un visa touristique en direction de la Thaïlande. Dans ce registre, toute personne ayant été vaccinée avec les deux doses sur une période d’au moins 14 jours peut éviter la quarantaine après seulement une nuit dans un hôtel agréé impliquant toutefois un test PCR à l’atterrissage dans la capitale. Les mêmes mesures pourront également être suivies dans d’autres villes comme Samui ou Phuket sans la présence d’escales durant le vol.

À lire aussi  Voyage aux Antilles : la formule tout compris mais pas chère !

Le Visa élite

Le visa Thaïlande élite est un document touristique adapté spécifiquement pour les longs séjours et donnant accès aux détenteurs de l’offre à une possibilité de résider sur le sol du pays tout en gardant un certain nombre d’avantages le tout sur une période pouvant aller de 5 à 20 ans. Avec plusieurs formules et paliers plus ou moins ciblés, ce visa avec entrées multiples est potentiellement renouvelable d’une durée de 5 ans jusqu’à une valeur extensible d’un an pour toute entrée effectuée. Nous aborderons ici les propriétés de cette formule de visa, ses critères d’application, les restrictions qu’il pourrait impliquer ainsi que diverses démarches d’accès.

Quelles sont les options d’accès actuelles du visa d’élite pour la Thaïlande ?

Il existe plusieurs packages disponibles pour accéder à l’offre du visa Thaïlande Élite avec des différences notées essentiellement sur le montant à débourser, les modalités de demande ou encore la durée de validité. La première offre est celle de l’Elite Easy Access qui comprend un visa valide de 5 ans avec un coût d’environ 16 800 euros. On retrouvera ensuite l’option de l’excursion familiale à un peu plus de 24 400 euros qui va permettre à deux personnes de profiter de l’offre tout en donnant un accès à chaque membre de la famille pour 8 400 euros supplémentaires.

La formule Family Alternative concerne, quant à elle, un visa valide pendant 10 ans qui demande un paiement équivalent à celui de l’excursion familiale, mais cette fois-ci, avec des frais à hauteur de 19 600 euros pour chaque membre de la famille qui s’ajoutera au voyage. L’alternative la plus onéreuse reste cependant celle de l’Elite Ultimate Privilege qui concerne un visa de 20 ans avec un coût de presque 60 000 euros qui comprendra une cotisation annuelle d’approximativement 600 euros.

Atouts du programme

Selon les différents avis sur l’offre, le principal avantage du visa Thaïlande Elite va concerner ses nombreuses formules à la validité modulable allant de 5 jusqu’à 20 ans. Une fois sur place, vous pourrez également profiter d’un accueil VIP ainsi que d’un suivi personnel grâce à un assistant qui suivra le groupe pour les vols internationaux. Le programme ouvre dans la même lignée l’accès à la majorité des lounges des aéroports ainsi qu’aux salons spéciaux intégrant aussi un service de conciergerie qui permet entre autres de simplifier certaines démarches internes.

Personnes concernées

Plusieurs indicateurs doivent être respectés afin de procéder à une demande pour devenir membre pour le visa Thaïlande Elite. Il ne faudra par exemple pas avoir subi de condamnation pour une peine de prison à l’exception des infractions qui peuvent résulter d’une négligence. Il faudra de même être autorisé à rester en Thaïlande selon les législations locales relatives à l’immigration et à tout autre loi. En dehors de la formule Elite Ultimate Privilege qui prévoit une limite de 20 ans, il n’existe pas de conditions précises liées à l’âge des membres.

Restrictions sur le visa d’élite pour la Thaïlande et conditions intégrées

Des limitations sur l’offre de visa Thaïlande Elite peuvent être mises en place en fonction des pays depuis lesquels les potentiels demandeurs désirent venir à l’image de :

  • La Corée du Nord ;
  • La Somalie ;
  • Le Yémen ;
  • L’Iran.

Au niveau des conditions d’intégration, on retrouvera des règles de base comme un casier judiciaire vierge, ne pas avoir suivi de procédure de banqueroute ou de faillite sur une de ses sociétés ou encore des montants d’adhésion spécifiques à la formule engagée. Des conditions seront aussi à prendre en compte dans le cadre d’éventuels dépassements du temps de visa fourni par le consulat en Thaïlande.

Règles à suivre pour continuer à faire partie du programme Thaïlande Elite

Tous les membres appartenant au programme de visa Thaïlande Elite devront impérativement informer le bureau de l’immigration sur place à partir du moment où ils séjournent durant 90 jours de suite sur le sol du pays. En ce qui concerne les membres qui sont en place à Bangkok, il sera possible de soumettre le dossier auprès de l’équipe qui se trouve dans les bureaux du siège sachant que le rapport pourra être complété en l’espace de deux jours sans impliquer de frais supplémentaires. Pour tout membre qui reste sur place durant 12 mois consécutifs, ce dernier devra personnellement intervenir chez les services d’immigration s’il veut recevoir une prolongation de séjour.

Selon le motif de votre voyage en thaïlande  vous opterez donc pour un de ces visas :   visas TR (raison touristique), le visa STV (visa touristique long séjour allant jusqu’à 90 jours et pouvant être renouvelé à deux reprises), le visa B (Affaires ou Travail), le visa O (séjour de 90 jours pour une personne > 50 ans) ainsi que le visa O-A (séjour d’un an pour une personne >50 ans).

Le saviez-vous ?
La capitale de Thaïlande change de nom
Les étrangers utilisent Bangkok pour désigner la capitale thaïlandaise, tandis que les Thaïlandais préfèrent Krung Thep. Désormais les deux devront utiliser le nouveau nom officiel : « Krung Thep Maha Nakhon »

La Thaïlande (exception faite de sa capitale Bangkok) est divisée en 76 provinces (changwat), 878 districts (amphoe) et 7255
communes (tambon). Chaque province est dirigée par un gouverneur, nommé par le gouvernement central. La ville de Bangkok jouit d’un statut spécial, qui fait d’elle une province à part entière.

Mis à jour le 30 juin 2022 par Dico Voyage