Office de tourisme du Moule

OFFICE INTERCOMMUNAL DU NORD GRAND TERRE

Office de tourisme du Moule : Une équipe souriante à l’office de tourisme de la ville du Moule vous accueille avec dynamisme et vous présente de nombreux documents, brochures et dépliants qui facilitent le séjour, et donnent des idées de sorties et d’activités. Accès wifi gratuit.

Office de tourisme du Moule

Office de tourisme Le Moule
Office de tourisme Le Moule

L’Office de Tourisme de Le Moule est un point d’information utile aux touristes se rendant sur le territoire autour de Le Moule (Guadeloupe, Outre-Mer). Il permet entre autres de faciliter le séjour touristique des visiteurs qui se rendent dans la région.

Des journées de promotion du patrimoine touristique, historique et culinaire de la commune sont organisées ponctuellement. Privilégiez la page Facebook de la ville du Moule qui est plus à jour pour connaître les manifestations prévues au moment de votre séjour.

Adresse de l’Office de tourisme du Moule : Boulevard maritime, Damencourt 97160 Le Moule – Tél : +590 590 23-8903

Ville balnéaire de la future génération, où modernité et traditions sont constamment présentes, avec priorité au cadre de vie, à la qualité de l’accueil et à la communication. 

Horaires

  • Lundi, mardi, jeudi
    8H30  /  13H00   –  14H00  /  17H00
  • Mercredi et vendredi
    8H30  /  13H00   –   14H00  /  16H00
  • Samedi
    9H00  /  12H00

Savourez les spécialités de la mer à Morne-à-l’eau, vibrez aux rythmes du Gwo-Ka à Petit-Canal, surfez au Moule, explorez les grottes sous-marines ou la barrière de corail depuis Port-Louis, respirez lors d’une randonnée à Anse-Bertrand.

Le site internet : https://www.lenordguadeloupe.com/

 

Le Moule

Terre d’histoire et d’avenir !

La ville tire son nom de « môle » qui signifie jetée. Les populations amérindiennes venues d’Amérique Centrale à l’instar des Arawaks et des Caraïbes peuplèrent autrefois le territoire. C’est pourquoi, le Musée Edgard Clerc y est implanté et expose de nombreux vestiges amérindiens.

La période coloniale a laissé aussi de beaux monuments donnant à la ville son caractère. Entre autres, au cœur de la ville vous découvrirez l’église Saint Jean-Baptiste et dans la campagne vous pourrez arpenter l’habitation Néron. Centre névralgique du bassin cannier de la Guadeloupe, l’unique sucrerie de la Grande-Terre peut être visitée, ainsi que la maison Damoiseau, distillerie bien connue des amateurs de rhum !

À lire aussi  Voyage aux Antilles : la formule tout compris mais pas chère !

Le Moule se compose de nombreux bâtiments ayant marqué l’histoire de la ville. Ils représentent aujourd’hui des richesses incontournables du patrimoine Moulien. De l’église Saint Jean-Baptiste, en passant par la maison coloniale de Zevallos, l’usine Gardel, le musée archéologique Edgar Clerc et la distillerie Damoiseau, découvrez les sites emblématiques de la ville du Moule.

 

Face à l’océan, la commune bénéficie d’une renommée internationale grâce à son spot de surf accueillant de grands événements de la discipline. Cependant, pour les amoureux de mer calme, ils y trouvent également leur bonheur.

Avec ses monuments historiques, ses plages de sable ocre et son spot international de surf, Le Moule est plus que jamais terre d’histoire et d’avenir

Quelques visites à Moule

L’habitation Zévallos

L’habitation Zévallos est une ancienne exploitation agricole sucrière située au Moule sur Grande-Terre dans le département de la Guadeloupe en France. Fondée au XIXᵉ siècle comme usine centrale sucrière regroupant la production de plusieurs exploitations, elle cesse son activité en 1901. L’habitation Zévallos est une ancienne exploitation agricole sucrière située au Moule sur Grande-Terre dans le département de la Guadeloupe en France. Fondée au XIXe siècle comme usine centrale sucrière regroupant la production de plusieurs exploitations, elle cesse son activité en 1901. Elle est inscrite aux monuments historiques en 1987 puis classée en 1990.

Habitation Zévallos

L’habitation Zevallos est construite dans le style colonial créole mais en fer et en briques roses, couverte à la base de tuiles avec une galerie au rez-de-chaussée et au premier étage ceinturée par des balcons circulaires en fer. En 1894, les tuiles sont remplacées par des tôles tout en conservant son originalité architecturale. Sa structure métallique, laisse supposer l’intervention de l’atelier Eiffel

La sauvegarde du site est assurée par l’association « Les amis de Zévallos, qui propose des visites guidées. Il n’était pas encore défini si les visites seraient maintenues pendant la durée de nouveaux travaux prévus à partir de début 2023.

DISTILLERIE DAMOISEAU

La Distillerie Damoiseau est implantée sur la commune du Moule en Guadeloupe. Elle produit le rhum agricole Damoiseau.

En 1942, Roger Damoiseau père, ancien Ingénieur ICAM & IEG, décide de racheter le domaine de Bellevue jusqu’alors à l’abandon, mais cela au prix d’un lourd endettement. L’entreprise reprend donc une activité sucrière en confectionnant des bonbons et des confitures, par la suite, le rhum deviendra rapidement l’activité principale de la production.

À lire aussi  Voyage de noces Guadeloupe : comment le préparer ?

En 1968, Roger Damoiseau fils succède à son père et continue de développer l’entreprise familiale au point de parvenir à rembourser la dette de l’entreprise grâce à la vente de rhum en vrac.
Ses fils commencent alors à travailler avec lui et l’aident à faire prospérer la distillerie.

C’est en 1995 que Roger laisse sa place à Hervé Damoiseau qui devient président, son frère Jean-Luc s’occupant de la production. Depuis 1978, Jean-Luc est devenu maître distillateur et Sandrine Damoiseau, leur sœur, organise la promotion de la marque via l’événementiel.

Le micro climat ensoleillé et le sol calcaire favorisant la pousse de la canne à sucre sont les atouts de la distillerie Damoiseau. Ces avantages permettent des récoltes à pleine maturité pour l’unique distillerie de la Grande-Terre.

MUSÉE EDGAR-CLERC

Le musée Edgar-Clerc est un musée départemental situé route de la Rosette au Moule en Guadeloupe qui est entièrement consacré à l’archéologie précolombienne de l’archipel

Les collections du musée, constituées initialement par la donation d’Edgar Clerc, sont entièrement consacrées à l’archéologie des sites précolombiens fouillés sur l’île et aux objets découverts appartenant aux cultures amérindiennes qui se sont succédé dans l’archipel guadeloupéen : successivement Huécoïdes, Saladoïdes, Troumassoïdes, Arawaks et Caraïbes. Elles réunissent poteries, objets rituels et symboliques, parures et bijoux en coquillage ou en pierre et un grand nombre de pièces d’outillage (dont des haches polies) ainsi que des explications sur les différents sites de l’île possédant des pétroglyphes (notamment le parc des Roches Gravées à Trois-Rivières) ou vestiges archéologiques (sépultures, sites rituels etc) et des reproductions, en maquettes, de villages amérindiens avec la vie quotidienne qui y était associée (jardins, culture et préparation du manioc, artisanat etc

L’archipel de la Guadeloupe

La Guadeloupe est une région monodépartementale de 1 628 km² située dans la zone Caraïbe à 6 800 km de Paris, 180 km de la Martinique et 2 500 km de la Floride aux États-Unis d’Amérique.


L’archipel de la Guadeloupe comprend deux îles principales, séparées par un étroit bras de mer : la Grande-Terre (588 km²), où se situe l’agglomération de Pointe-à-Pitre, le centre économique du département, et la Basse-Terre (848 km²), où se trouve la ville de Basse-Terre,
chef-lieu administratif du département. L’archipel compte également 3 dépendances :

l’archipel des Saintes, 13 km², au sud de la Basse-Terre, composé des îles de Terre-de-Haut
et de Terre-de-Bas ;

la Désirade, 21 km², à l’est de la Grande-Terre ;

Marie-Galante, 158 km², au sud de la Grande-Terre.

À lire aussi  Voyage organisé Guadeloupe : combien ça coûte ?


Les « îles du Nord », Saint-Martin et Saint-Barthélemy, situées à respectivement 260 et 230 km au nord de la Guadeloupe, anciennes communes de cette dernière, sont devenues collectivités d’outre-mer le 15 juillet 2007.


La Basse-Terre et les Saintes sont issues de la formation d’une chaîne volcanique récente qui culmine à la Soufrière (1 467 mètres), alors que les autres îles de l’archipel sont d’origine corallienne. En raison de ses caractéristiques géologiques, l’archipel de la Guadeloupe
est classé en zone de forte sismicité (zone 5, soit le niveau le plus élevé dans l’échelle de notation française comptant 5 niveaux). Il est soumis à un aléa fort résultant de la subduction de la plaque nord-américaine sous la plaque Caraïbe qui progresse annuellement de 2 cm
environ, associé à une sismicité locale intraplaque Caraïbe. Le dernier séisme important de la Caraïbe est celui survenu le 12 janvier 2010 à Haïti. Bien que d’une magnitude de 7 à 7,3 sur l’échelle de Richter, il n’aura pas été ressenti en Guadeloupe en raison de l’éloignement de son épicentre (10 km de profondeur à 15 km de la capitale de Haïti, Port-au-Prince) mais aura
causé à Haïti des dégâts humains et matériels considérables. Ce séisme, qui fait suite au séisme intraplaque du 29 novembre 2007 en Guadeloupe et en Martinique d’une magnitude de 7,3, a rappelé brutalement l’exposition aux risques sismiques dans la zone Caraïbe

La Guadeloupe bénéficie d’un climat tropical tempéré par les alizés orientés vers l’Est par l’anticyclone des Açores. Il y a deux saisons dont les transitions sont plus ou moins marquées :
une saison sèche appelée Carême de décembre à mai, durant laquelle les averses sont peu fréquentes, les températures agréables (25°C en moyenne) et les alizés généralement bien établis ; cette saison correspond à la haute saison touristique ;

une saison plus humide appelée hivernage, de juillet à octobre, accompagnée de périodes de pluies fréquentes et intenses et de températures moyennes supérieures à 26°C, au cours de laquelle surviennent des dépressions tropicales et des phénomènes cycloniques.

 

 

 

Mis à jour le 7 juillet 2022 par Dico Voyage