Usine sidérurgique de Völklingen

Découvrir l’usine sidérurgique de Völklingen

Le complexe sidérurgique, qui couvre 6 hectares, surplombe la ville de Völklingen, dans la Sarre. C’est, dans tout le monde occidental européen et nord-américain, la seule usine sidérurgique intégrée construite et équipée aux XIXe et XXe siècles qui ait fermé ses portes récemment et qui soit restée intacte.

Valeur universelle exceptionnelle de  l’usine sidérurgique de Völklingen

Brève synthèse 

L’Usine sidérurgique de Völklingen, située en Allemagne de l’Ouest non loin de la frontière avec la France couvre 6 ha et est un monument unique à la production de fonte en Europe occidentale. Aucun autre complexe de hauts fourneaux historiques, démontrant l’intégralité du processus de production de fonte ne nous est parvenu avec un tel degré d’authenticité et d’exhaustivité, ni comme représentant d’une telle série d’étapes clés pour l’innovation en ingénierie. L’usine de Völklingen illustre l’histoire industrielle du XIXe siècle en général, et celle de la région industrielle transnationale de Saar-Lorraine-Luxembourg au cœur de l’Europe en particulier. L’usine sidérurgique est à la fois synonyme et symbole des réalisations de l’homme lors des première et deuxième révolutions industrielles au XIXe siècle et début du XXe siècle.

Le complexe sidérurgique surplombe la ville de Völklingen. Il contient des installations relatives aux différents stades du processus de fabrication de la fonte, des machines acheminant et traitant les matériaux bruts, le charbon et le fer, jusqu’à la production du fer dans les hauts fourneaux, avec toutes les machines annexes, comme les instruments de soufflement et de purification du gaz.

Les installations sont restées les mêmes depuis la fin de la production en 1986. La physionomie générale du site est celle d’une usine sidérurgique des années 1930, puisque aucune modification importante n’y a été apportée depuis la reconstruction de l’usine d’agglomération. Les très nombreuses éléments de l’usine  ont conservé, pour l’essentiel, leur forme première et témoignent ainsi de son histoire. De grandes parties des châssis et des plates-formes des hauts fourneaux, par exemple, n’ont pas été touchées depuis leur installation au tournant du XXe siècle.

À lire aussi  Zone Sainte-Catherine

Une bonne partie de l’usine d’armement d’origine est conservée, en dépit de sa reconstruction en 1935, et notamment sa tour à charbon, de 1898. Six des machines de soufflement du gaz, construites entre 1905 et 1914, sont préservées, ainsi que le système de convoyeur suspendu de 1911 et l’usine de purification du gaz sec, de cette même époque. De plus, des vestiges des dispositifs de puddlage installés par Buch en 1873 sont conservés dans la salle des machines, sous les hauts fourneaux.

Critère (ii) : Plusieurs innovations technologiques importantes dans la production de fonte ont été développées ou appliquées avec succès pour la première fois à une échelle industrielle à l’usine sidérurgique de Völklingen et sont désormais utilisées universellement dans le monde entier.

Critère (iv) : L’usine sidérurgique de Völklingen est un remarquable exemple d’usine de production de fonte intégrée du type qui a dominé cette industrie au XIXe siècle et au début du XXe siècle.

Intégrité

La valeur universelle exceptionnelle de l’usine sidérurgique de Völklingen réside dans son exhaustivité et son originalité uniques. Des étapes technologiques clés, comme l’unité de purification à gaz sec, qui a été la première du genre à une telle échelle, le système d’acheminement suspendu (le plus grand du genre), et l’usine de frittage pionnière, font tous partie de complexes travaux de production de fonte des XIXe et XXe siècles concentrés sur une superficie restreinte.

Authenticité

Les caractéristiques de l’usine sidérurgique de Völklingen sont largement préservées telles qu’initialement construite et le complexe est entièrement authentique, dans la mesure où seuls des ajouts ou des démolitions mineurs ont eu lieu depuis que la production a cessé en 1986.

À lire aussi  Challain-la-Potherie

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Les dispositions législatives et réglementaires de la République fédérale d’Allemagne et l’État de la Sarre garantissent en permanence la protection de l’usine sidérurgique de Völklingen. Elle est devenue un monument culturel en vertu de la loi sur la protection et l’entretien des monuments en 1987.

Après avoir été transférée de Dillinger-Hütte-Saarstahl AG au gouvernement du land de la Sarre, l’usine sidérurgique de Völklingen a été détenue par une société d’État (Weltkulturerbe Völklinger Hütte Europäisches Zentrum für Kunst und Industriekultur GmbH en tant que bien propre. Depuis l’installation de la Weltkulturerbe Völklinger Hütte GmbH, des plans pour l’entretien du bien ont été proposés sur une base annuelle par une unité de conservation de la sidérurgie installée localement. En raison de sa similitude de structure avec les loges des maçons qui sont accolées aux cathédrales (Dombauhütten), cette unité a été baptisée Hüttenbauhütte.

À partir d’un groupe de travail provisoire du Gesellschaft für Beschäftigung und Qualifikation GmbH (GBQ), la Letesentwicklungsgesellschaft Saar (LEG – Agence de développement d’État), et du Staatliches Konservatoramt (Bureau de la Conservation d’État), une équipe régulière a été créée et chargée de superviser l’ensemble de la conservation ainsi que les projets de conversion.

Le travail de l’équipe est déterminé par les nouveaux usages (musée, événements culturels, expositions) du complexe, les manières dont il doit être traité et les problèmes insolites posés par les exigences de conservation de l’usine sidérurgique attaquée par la rouille. L’unité de conservation de l’usine sidérurgique effectue également des inspections et des évaluations régulières de l’usine et est chargée de veiller à la sécurité et à la protection des monuments. L’unité de développement de Weltkulturerbe Völklinger Hütte GmbH conserve l’usine sidérurgique comme un site de monument industriel et organise des expositions sur les arts européens, ainsi que d’autres événements culturels. Un plan de gestion décrivant le système de gestion, les exigences de gestion et la gestion des visiteurs a été mis en place.

À lire aussi  Parc national de Morne Trois Pitons

© UNESCO https://whc.unesco.org/fr/list/687 Le Centre du Patrimoine mondial. Tous droits réservés.

L’usine sidérurgique de Völklingen (en allemand : Völklinger Hütte) est un complexe sidérurgique situé dans la ville allemande de Völklingen en Sarre. L’édification de l’usine débute en 1873, et le centre devient rapidement un complexe industriel unique en Europe, assurant toutes les étapes de la production de fonte et d’acier. Au pic de production durant l’après-guerre l’usine emploie jusqu’à 17 000 ouvriers.

Surplombant la ville de Völklingen, le complexe sidérurgique situé au bord de la Sarre couvre environ 6 hectares. Le site comprend des installations propres à chaque étape de la production de fonte depuis le minerai de fer et de charbon jusqu’à la production de métal en fourneaux, auxquelles viennent s’ajouter les équipements auxiliaires comme les souffleries et le château d’eau. Depuis l’arrêt de la production en 1986, le site n’a connu aucune modification notable hormis les aménagements nécessaires pour la visite du site, et l’apparence générale du complexe est celle des lieux dans les années 19303. Les vestiges de l’usine sidérurgique construite par Buch en 1873 ont été conservés dans la centrale génératrice sous les haut fourneaux.

Mis à jour le 30 mars 2022 par Dico Voyage