Ivrée, cité industrielle du XXe siècle

Ajouter un commentaire
Ivrea, industrial city of the 20th century

The industrial city of Ivrea is located in the Piedmont region and developed as the testing ground for Olivetti, manufacturer of typewriters, mechanical calculators and office computers. It comprises a large factory and buildings designed to serve the administration and social services, as well as residential units. Designed by leading Italian urban planners and architects, mostly between the 1930s and the 1960s, this architectural ensemble reflects the ideas of the Community Movement (Movimento Comunità). A model social project, Ivrea expresses a modern vision of the relationship between industrial production and architecture.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Ivrée, cité industrielle du XXe siècle

Située dans la région du Piémont, la cité industrielle d’Ivrée s’est développée comme le terrain d’expérimentation d’Olivetti, fabricant de machines à écrire, calculatrices mécaniques et ordinateurs de bureau. Elle comprend une grande usine, des bâtiments administratifs ainsi que des édifices consacrés aux services sociaux et au logement. Conçu par des urbanistes et des architectes italiens de premier plan, essentiellement entre les années 1930 et les années 1960, cet ensemble architectural reflète les idées du Mouvement communautaire (Movimento Comunità). Projet social exemplaire, Ivrée exprime une vision moderne de la relation entre la production manufacturière et l’architecture.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

مدينة إيفري الصناعية التي تعود للقرن العشرين

تقع مدينة إيفري الصناعية في إقليم بييمونتي، إذ أصبحت ساحة تجارب لشركة أوليفيتي المعنية بتصنيع آلات الطباعة والآلات الحاسبة الميكانيكية وأجهزة الحاسوب المكتبية. إذ تحتوي المدينة على مصنع كبير ومبان إدارية بالإضافة إلى مبان مخصصة لتقديم الخدمات الاجتماعية وتوفير السكن. وقد صمّمت مجموعة من نخبة مهندسي التخطيط الحضري والعمراني الإيطاليين هذا المجمع المعماري بصورة أساسية بين الثلاثينيات والستينات، إذ يجسّد أفكار الحركة الشعبية Movimento Comunità. وتعبر مدينة إيفري، بوصفها مشروعاً اجتماعيّاً مثالياً، عن رؤية معاصرة للعلاقة بين الإنتاج الصناعي والهندسة المعمارية. 

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

20世纪工业城市伊夫雷亚

工业城市伊夫雷亚位于皮埃蒙特地区,这里曾是打字机、机械计算机和办公电脑制造商好利获得(Olivetti)的试验场。遗产地包括一座大型工厂和用于行政、社会服务及住宅用途的建筑。该建筑群大多为20世纪30-60年代间的意大利著名城市规划师和建筑师的作品,是社区运动(Movimento Comunità)的体现。伊夫雷亚是一个典型的社会项目,表达了现代视野下工业生产与建筑之间的关系。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Ивреа, промышленный город XX века

Расположенный в регионе Пьемонт, промышленный город Ивреа развивался как экспериментальная площадка компании Olivetti, производителя пишущих машинок, механических калькуляторов и настольных компьютеров. В городе находятся крупный завод, административные здания, а также специализированные помещения, предназначенные для социальных услуг и жилья. Разработанный ведущими итальянскими проектировщиками и архитекторами, в основном в период между 1930-ми и 1960-ми годами, этот архитектурный ансамбль отражает идеи коммунального развития Movimento Comunità. Будучи образцовым социальным проектом, город Ивреа является примером современного видения взаимосвязи между производством и архитектурой.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Conjunto industrial del siglo XX en Ivrea

Situado en la región piamontesa, el conjunto industrial de la ciudad de Ivrea ha sido el laboratorio de experimentación y producción de la empresa Olivetti, dedicada a la fabricación de máquinas de escribir, calculadoras mecánicas y computadoras de oficina. Además de una gran fábrica, el sitio comprende toda una serie de edificios destinados a albergar diferentes servicios administrativos y sociales, así como viviendas para el personal. Diseñado por eminentes arquitectos italianos entre el decenio de 1930 y el de 1960, este conjunto arquitectónico es una plasmación de las ideas del Movimiento Comunitario (Movimento Comunità) cuyo objetivo era llevar a cabo proyectos sociales con una visión moderna de la relación entre la arquitectura y la producción manufacturera. 

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Fondée en 1908 par Camillo Olivetti, la cité industrielle d’Ivrée est un projet industriel et socio-culturel du XXe siècle. La firme Olivetti y fabriquait des machines à écrire, des calculatrices mécaniques et des ordinateurs de bureau. Ivrée représente le modèle d’une cité industrielle moderne répondant aux défis posés par une rapide mutation industrielle. C’est pourquoi elle est en mesure d’apporter une réponse et une contribution aux théories de l’urbanisme et de l’industrialisation du XXe siècle. La forme urbaine et les bâtiments d’Ivrée ont été conçus par quelques-uns des architectes et des urbanistes les plus en vue au cours des années 1930 à 1960, sous la direction d’Adriano Olivetti. La cité comprend des usines de fabrication, des bâtiments administratifs, des locaux réservés aux services sociaux et des habitations à usage résidentiel reflétant les idées du Movimento Comunità (Mouvement communautaire) qui a été fondé à Ivrée en 1947, inspiré de l’ouvrage d’Adriano Olivetti « L’Ordine politico delle Comunità » (L’Ordre politique des communautés) écrit en 1945. La cité industrielle d’Ivrée constitue un exemple significatif des théories de l’urbanisme et de l’architecture du XXe siècle en réponse aux mutations sociales et industrielles, avec le passage du mécanique au numérique dans l’industrie.

Critère (iv) : La cité industrielle d’Ivrée est un ensemble d’une qualité architecturale remarquable qui témoigne du travail de concepteurs et d’architectes modernistes italiens, et constitue un exemple exceptionnel des mutations intervenues au XXe siècle dans la conception de la production, compte tenu de l’évolution des besoins sociaux et industriels. Ivrée représente l’une des premières et meilleures expressions d’une vision moderne de la production, de la conception architecturale et des aspects sociaux à l’échelle mondiale par rapport à l’histoire de la construction industrielle et au passage des techniques industrielles mécaniques à la technologie numérique.

Les attributs du bien sont : le plan d’aménagement de la cité industrielle, les bâtiments et espaces publics, ainsi que les constructions résidentielles développées par Olivetti (avec leurs aménagements intérieurs). L’influence du Mouvement communautaire sur la création de locaux à usage social et d’habitation est un élément immatériel important, bien que la plupart des bâtiments non résidentiels aient cessé de remplir ces fonctions.

Intégrité

L’intégrité de cette zone urbaine repose sur la nécessité d’inclure les bâtiments, les espaces et la forme urbaine de manière à montrer l’importance du développement d’Ivrée au XXe siècle. L’état de conservation des éléments constitutifs de la cité est variable. L’état de conservation d’un grand nombre de logements résidentiels est bon/satisfaisant. L’intégrité du bien est cependant jugée vulnérable en raison de facteurs et pressions multiples, y compris l’empiètement de nouvelles zones urbaines, l’état de détérioration de certains des principaux locaux industriels et d’intérieurs d’édifices, la présence intrusive pour le regard de plusieurs nouvelles constructions dans le périmètre du bien et de sa zone tampon, et la perte des activités et des usages d’origine due au déclin de la production. Le grand nombre de logements vacants et la nécessité de trouver de nouveaux usages contribuent aussi à vulnérabiliser l’intégrité d’Ivrée.

Authenticité

L’authenticité d’Ivrée repose sur la multiplicité et la qualité des projets d’architecture et d’urbanisme qui datent de la période initiale du son développement en tant que cité industrielle. Une analyse détaillée de chacune des composantes a été réalisée au niveau de leur forme, leur conception et leurs matériaux, ainsi que leur emplacement et leur environnement immédiat. Beaucoup d’éléments ont conservé leurs caractéristiques d’origine en dépit des changements de production qui ont affecté la ville au cours des deux dernières décennies. Si de nombreux bâtiments résidentiels, administratifs et de service sont restés intacts, d’autres ont été rénovés et de multiples locaux actuellement vacants présentent un avenir incertain. Il y a un risque de perte progressive d’authenticité du bien dû à des propositions de réaménagement de grande ampleur, au délabrement du revêtement extérieur des façades et à la détérioration de la décoration et de l’architecture intérieures. Des efforts ont été faits pour développer de nouveaux usages dont le type se rapproche de leurs fonctions initiales (comme les télécommunications, la production ou les activités culturelles).

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Ivrée bénéficie d’une protection conforme aux régimes législatifs en vigueur au niveau national, régional et local, comprenant le Code national du patrimoine culturel et du paysage (révisé en 2004), le Code régional du patrimoine culturel et du paysage et le Plan paysager régional (2015), ainsi que le Plan d’occupation des sols d’Ivrée (2006). La protection nationale d’Ivrée ne s’applique qu’à quelques édifices et reste à finaliser. Le système de protection juridique est complexe, s’exerce à de multiples niveaux et dépend en grande partie de l’engagement, des ressources et de la compétence des autorités nationales et municipales. Il convient d’améliorer les processus de rationalisation et de coordination entre les institutions locales, régionales et nationales. La protection de l’intégrité visuelle du bien et de sa zone tampon sera renforcée grâce à l’adoption par le Conseil d’Ivrée de la réglementation du plan paysager régional où les orientations et les prescriptions directement liées à la protection, la sauvegarde et la valorisation du bien figureront dans la réglementation municipale d’ici octobre 2019. Le département des services techniques municipaux répond directement aux projets proposés et accorde des permis en tenant compte des désignations nationales, régionales et locales concernant le bâti et le paysage (pour la zone tampon).

Des défis se posent en matière de conservation à long terme de la valeur universelle exceptionnelle d’Ivrée par rapport aux ressources disponibles à cet effet et à la nécessité d’attribuer de nouvelles affectations aux divers éléments constitutifs de la cité. 44 % des anciens locaux industriels et des bâtiments du siège du bien sont vacants ou sous-exploités, et il convient d’élaborer des stratégies de maintenance à court terme. L’engagement des habitants et autres usagers demeure une priorité permanente. Les niveaux actuels de fréquentation des visiteurs sont faibles et des plans ont été établis afin d’accroître la capacité touristique.

Le plan de gestion qui a été actualisé en septembre 2017, définit un certain nombre de plans d’action à court et à plus long terme pour la protection, la conservation et la documentation ; le renforcement des capacités ; la communication et l’éducation, ainsi que la présentation. Le système de gestion comprend un comité directeur présidé par le Maire, des conseils consultatifs techniques désignés par le comité directeur, et le coordinateur du site. Le Secrétaire général de la municipalité d’Ivrée est le représentant chargé de coordonner tous les services municipaux intervenant dans l’application des mesures du plan de gestion. La municipalité de Banchette a signé un protocole d’accord pour la mise en œuvre du plan de gestion relatif à la petite surface qui se trouve dans son périmètre.

© UNESCO – Le Centre du Patrimoine mondial. Tous droits réservés.

Laisser une réponse