Les œuvres architecturales du XXe siècle de Frank Lloyd Wright

Ajouter un commentaire
The 20th-Century Architecture of Frank Lloyd Wright

The property consists of eight buildings in the United States designed by the architect during the first half of the 20th century. These include Fallingwater (Mill Run, Pennsylvania), the Herbert and Katherine Jacobs House (Madison, Wisconsin) and the Guggenheim Museum (New York). These buildings reflect the ‘organic architecture’ developed by Wright, which includes an open plan, a blurring of the boundaries between exterior and interior and the unprecedented use of materials such as steel and concrete. Each of these buildings offers innovative solutions to the needs for housing, worship, work or leisure. Wright’s work from this period had a strong impact on the development of modern architecture in Europe.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Les œuvres architecturales du XXe siècle de Frank Lloyd Wright

Le bien regroupe huit édifices conçus par l’architecte aux États-Unis durant la première moitié du XXe siècle, parmi lesquels la Maison sur la cascade (Mill Run, Pennsylvanie), la Maison Herbert et Katherine Jacobs (Madison, Wisconsin) ou encore le musée Guggenheim (New York). Ils témoignent de « l’architecture organique » élaborée par Wright, qui se caractérise notamment par un plan ouvert, un estompement des limites entre l’extérieur et l’intérieur, et l’emploi inédit de matériaux tels que l’acier et le béton. Chacun de ces bâtiments présente des solutions novatrices pour répondre aux besoins en matière de logement, de lieux de culte, de travail ou de loisirs. Les œuvres de Wright de cette période ont eu un impact important sur le développement de l’architecture moderne en Europe.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

أعمال فرانك لويد رايت المعمارية في القرن العشرين

يضم الفندق ثمانية مبانٍ من تصميم المهندس المعماري فرانك لويد رايت في الولايات المتحدة خلال النصف الأول من القرن العشرين، ومنها مثلاً بيت الشلال (ميل رن، بنسلفانيا)، وبيت هربرت وكاثرين جاكوبس (ماديسون، ويسكونسن)، ومتحف غوغنهايم (نيويورك). وتجسّد هذه الأعمال نمط « العمارة العضوية » التي استهلها رايت، والتي تتميز بخطة مفتوحة والمساحة الصغيرة الممنوحة للحدود بين الداخل والخارج، ناهيك عن الاستخدام المبتكر للعض المواد مثل الفولاذ والإسمنت. ويقدم كل من هذه المباني حلولاً مبتكرة للاحتياجات المتعلقة بقضايا الإسكان والعبادة والعمل والترفيه. وكان لأعمال رايت في هذه الفترة تأثير قوي على تطور العمارة الحديثة في أوروبا.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

弗兰克·劳埃德·赖特的20世纪建筑作品

该遗产由美国建筑师赖特于20世纪上半叶设计的8座建筑组成,包括落水山庄(宾夕法尼亚州米尔溪)、雅各布别墅(威斯康辛州麦迪逊)和古根海姆博物馆(纽约)等。这些建筑诠释了赖特提出的“有机建筑”,其特点是开放式的平面布局、模糊的室内室外界限,以及钢铁、混凝土等材料的全新使用方法。每一栋建筑都体现了针对住宿、宗教、工作及娱乐需求的创新解决办法。这一时期的赖特作品对欧洲现代建筑的发展产生了重大影响。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Архитектура XX века Фрэнка Ллойда Райта

Этот объект включает восемь зданий, спроектированных архитектором Фрэнком Ллойдом Райтом в США в первой половине XX века, в том числе «Дом над водопадом» (Милл-Ран, Пенсильвания), Дом Герберта и Кэтрин Джейкобс (Мэдисон, Висконсин) и Музей Гуггенхайма (Нью-Йорк). Они выполнены в стиле «органической архитектуры», для которой характерны открытая планировка, стирание границ между внутренним и внешним пространством и беспрецедентное использование таких материалов, как сталь и бетон. Каждое из этих зданий представляет инновационные решения для удовлетворения потребностей в жилье, работе, отдыхе или отправлении культа. Работы Фрэнка Ллойда Райта этого периода оказали сильное влияние на развитие современной архитектуры в Европе.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Obras arquitectónicas del siglo XX de Frank Lloyd Wright

Este bien cultural comprende ocho edificios, construidos en los Estados Unidos, que fueron diseñados por este célebre arquitecto en la primera década del siglo XX. Entre ellos figuran la “Casa de la Cascada” construida en Mill Run (Pensilvania), la casa de Herbert y Katherine Jacobs situada en Madison (Wisconsin) y el Museo Guggenheim de Nueva York. Esos edificios son una muestra de la “arquitectura orgánica” concebida por Wright, que se caracteriza por el plan abierto de las construcciones, la difuminación de los límites entre el interior y el exterior de éstas, y la utilización extremadamente original de materiales como el acero y el hormigón. Las soluciones arquitectónicas innovadoras de la “arquitectura orgánica” satisficieron plenamente en su día las necesidades funcionales de los edificios interesados, ya se tratara de viviendas, de lugares de trabajo o culto religioso, o de espacios para actividades lúdicas y culturales. Las realizaciones de Wright en esa década influyeron enormemente en la evolución de la arquitectura moderna en Europa.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Les œuvres architecturales du XXe siècle de Frank Lloyd Wright se concentrent sur l’influence de l’œuvre de cet architecte, non seulement dans son pays, les États-Unis d’Amérique, mais aussi, sur l’architecture du XXe siècle et les maîtres reconnus du Mouvement moderne, dans le domaine de l’architecture, en Europe. Les caractéristiques de ce que l’on appelle « l’architecture organique », élaborée par Wright, comme le plan ouvert, la distinction floue entre extérieur et intérieur, l’emploi inédit de matériaux et de technologies, et les adaptations explicites aux cadres suburbains et naturels des divers bâtiments, ont été reconnues comme des éléments essentiels, dans le contexte du développement de la conception architecturale moderne au XXe siècle.

Le bien est composé d’une série de 8 édifices, conçus et construits dans la première moitié du XXe siècle. Chacun présente des caractéristiques spécifiques, qui correspondent à des solutions novatrices apportées à des besoins en matière de logement, de lieux de culte, de travail, d’éducation et de loisirs. La diversité de fonction, de dimension et de configuration illustre pleinement les principes de « l’architecture organique ».

Les édifices font appel à l’abstraction géométrique et à une manipulation de l’espace pour répondre à des exigences fonctionnelles et affectives, et ils reposent, au sens littéral ou figuré, sur des formes et des principes naturels. En incorporant des idées inspirées d’autres cultures à travers le monde, ils échappent aux formes traditionnelles et facilitent la vie moderne. Les solutions de Wright allaient ensuite influencer l’architecture et le design dans le monde entier, et continuent de le faire à ce jour.

Les composants de la série comptent des maisons parfois imposantes, parfois modestes (il y a notamment l’exemple parfait d’une maison de style « Prairie » et un prototype de maison usonienne) ; un lieu de culte ; un musée ; et des complexes formés par les résidences de l’architecte, et ses ateliers et installations éducatives. Ces bâtiments sont situés en des endroits divers, au sein d’environnements urbain, suburbain, forestier et désertique. Le large éventail de fonctions, de dimensions, et de cadres illustré par la série souligne à la fois la cohérence et la vaste applicabilité de ces principes. Chaque édifice a été reconnu spécifiquement pour son influence individuelle, qui contribue également de façon unique à l’élaboration de ce langage architectural original.

De telles caractéristiques liées à l’innovation sont subordonnées à des conceptions qui intègrent forme, matériaux, technologie, mobilier, et cadre, pour en faire un tout unifié. Chaque édifice est adapté de manière unique aux besoins de son propriétaire et à sa fonction, et bien que conçu par le même architecte, chacun possède un caractère et un aspect très différents, ce qui reflète un respect et un goût profonds pour l’individuel et le particulier. Pris dans leur ensemble, ces édifices illustrent tout l’éventail de ce langage architectural, qui constitue une contribution singulière à l’architecture mondiale en termes spatial, formel, matériel et technologique.

La valeur universelle exceptionnelle du bien en série est transmise par des attributs tels que la continuité spatiale exprimée par le plan ouvert et la distinction floue des transitions entre l’espace intérieur et l’espace extérieur ; les formes dynamiques qui font appel à des méthodes structurelles innovantes et à une utilisation inventive des nouveaux matériaux et des nouvelles technologies ; une conception inspirée par les formes et principes de la nature ; une relation intégrale avec la nature ; une primauté de l’individu et de l’expression individualisée ; et la transformation d’inspirations issues d’autres lieux et cultures.

Critère (ii) : Les œuvres architecturales du XXe siècle de Frank Lloyd Wright témoigne d’un échange d’idées considérable, par le discours, qui a changé l’architecture à une échelle mondiale durant la première moitié du XXe siècle. Les huit composants du bien en série illustrent divers aspects d’une nouvelle approche de l’architecture par Wright, approche élaborée sciemment pour un contexte américain. Les édifices qui en ont découlé, cependant, étaient adaptés à la vie moderne dans de nombreux pays, et en faisant fusionner l’esprit et la forme, ils suscitèrent des réactions affectives témoignant d’un attrait universel. Cette approche, qui s’opposait aux styles dominants aux États-Unis, a tiré parti de nouveaux matériaux et de technologies inédites, mais elle s’est également inspirée des principes du monde naturel, et a été nourrie par d’autres cultures et d’autres temps. Ces idées novatrices et les œuvres architecturales unifiées qui en résultèrent furent remarquées dans les cercles architecturaux et critiques européens au début du siècle, et elles influencèrent plusieurs tendances et plusieurs architectes du Mouvement moderne européen dans le domaine de l’architecture. L’influence de Wright est également perceptible dans le travail de certains architectes en Amérique Latine, Australie et Japon.

Intégrité

Le bien en série contient tous les éléments nécessaires pour exprimer sa valeur universelle exceptionnelle, étant donné qu’il englobe des œuvres généralement considérées par les critiques et les architectes comme ayant été particulièrement influentes. Chaque composant met en avant un aspect différent des attributs, qui démontre cette influence, et contribue à illustrer divers aspects de la valeur universelle exceptionnelle, d’une façon précise et visible, et reflète des liens culturels et architecturaux évidents. En tant qu’ensemble, ces composants ont exercé une influence sur l’architecture de la première moitié du XXe siècle.

Les limites de chaque composant englobent tous les éléments nécessaires pour exprimer l’importance des biens, mais une modification mineure des délimitations de Taliesin, afin d’incorporer toutes les structures et jardins conçus par Wright, permettrait de mieux comprendre l’ensemble. Les limites des composants implantés en fonction d’un environnement naturel plus large permettent une représentation précise des relations entre les édifices et leur environnement. Les composants du bien en série comprennent les édifices et le mobilier intérieur, qui sont tous protégés de façon appropriée. Aucun composant ne souffre d’effets néfastes dus au développement, ou à l’abandon. Chaque édifice a bénéficié d’études de conservation rigoureuses et complètes, et de conseils techniques spécialisés, pour garantir un haut degré de conservation.

Authenticité

La plupart des composants du bien en série sont restés remarquablement intactes depuis leur construction, du point de vue de leur forme et de leur conception, des matériaux et de la substance, de l’esprit et de l’émotion. Pour chaque bâtiment, les travaux de conservation – quand ils se sont avérés nécessaires pour corriger des problèmes structurels à long terme ou pour réparer des détériorations – ont été effectués conformément à des normes élevées de pratique professionnelle, garantissant une conservation durable de la structure d’origine et des caractéristiques importantes de chaque site, chaque fois que c’était possible. Dans tous les cas, ces travaux reposaient sur une documentation exceptionnellement complète. Très peu de caractéristiques ont été modifiées. Les modifications et remplacements d’éléments matériels des composants doivent être vus comme un moyen de préserver la forme et l’utilisation des biens. Dans les cas où la fonction d’origine a changé, l’utilisation actuelle reste pleinement cohérente par rapport à la conception d’origine.

La relation entre les sites et leur environnement est en général acceptable. Les zones résidentielles à faible densité où se trouvent certains des édifices n’ont pas subi de changements significatifs au fil du temps, mais cet aspect doit être pris en compte par les systèmes de protection et de gestion. Dans le cas des édifices situés dans un cadre naturel, seul Taliesin West pose problème, en raison de l’expansion de la ville de Scottsdale.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Chaque bien a été désigné individuellement par le Département de l’intérieur des États-Unis (United States Department of the Interior) comme Site historique national (NHL). Il s’agit du niveau de protection le plus élevé aux termes de la loi fédérale. L’un des composants de la série appartient aux autorités locales, les autres étant des propriétés privées, qui appartiennent à des organisations à but non lucratif, à des fondations, et à un individu. Chaque bâtiment est protégé des transformations, démolitions, et autres modifications inappropriées, grâce à des clauses restrictives dans les actes de vente, des ordonnances de conservation et des lois de zonage au niveau local, des servitudes de conservation privées, et des lois de l’État. Des mesures de conservation active ont été prises pour tous les composants. Chaque site dispose d’un système de gestion efficace, qui fait appel à une série d’orientations sur la planification et la conservation. L’organe de coordination de la gestion est le Frank Lloyd Wright World Heritage Council, établi en 2012 par le biais d’un protocole d’entente entre le Frank Lloyd Wright Building Conservancy et les propriétaires et/ou représentants des propriétaires des composants individuels. Le Frank Lloyd Wright Building Conservancy, une ONG, dont les bureaux se situent à Chicago, organisée dans le but de préserver et de protéger les œuvres de Frank Lloyd Wright qui subsistent, coordonne le travail du Conseil. Comme le Conseil sert d’organe consultatif, son rôle dans le processus de prise de décisions devrait être renforcé. L’élaboration et la mise en œuvre de plans de gestion pour les composants qui n’en disposent pas encore sont recommandées. La préparation aux risques et la gestion des visiteurs doivent être envisagées pour tous les composants du bien en série.

Les indicateurs clés destinés à assurer le suivi de l’état de conservation des bâtiments, selon leurs caractéristiques spécifiques, ont été identifiés. Ils sont principalement liés aux matériaux de construction et, dans le cas de la maison sur la cascade et de Taliesin West, aux caractéristiques paysagères. Cependant ces indicateurs ne sont pas liés directement aux attributs proposés par l’État partie pour transmettre la valeur universelle exceptionnelle du bien en série.

© UNESCO – Le Centre du Patrimoine mondial. Tous droits réservés.

Laisser une réponse