Résidence de Wurtzbourg avec les jardins de la Cour et la place de la Résidence

Découvrir la résidence de Wurtzbourg avec les jardins de la Cour et la place de la Résidence

Fruit du mécénat de deux princes-évêques successifs, Lothar Franz et Friedrich Carl von Schönborn, ce somptueux palais baroque, l’un des plus vastes et des plus beaux d’Allemagne, entouré de magnifiques jardins, fut construit et décoré au XVIIIe siècle par une équipe internationale d’architectes, de peintres (parmi lesquels Tiepolo), de sculpteurs et de stucateurs sous la direction de Balthasar Neumann.

Valeur universelle exceptionnelle de la résidence de Wurtzbourg avec les jardins de la Cour et la place de la Résidence

Brève synthèse

Située dans le sud de l’Allemagne, la somptueuse résidence de Wurtzbourg a été construite et décorée au XVIIIe siècle par un équipe internationale d’architectes, peintres, sculpteurs et stucateurs sous le patronage de deux princes-évêques, Johann Philipp Franz et Friedrich Karl von Schönborn.

La Résidence a pour l’essentiel été construite entre 1720 et 1744, décorée intérieurement de 1740 à 1770 et agrémentée de magnifiques jardins entre 1765 et 1780. Elle témoigne du faste des deux princes-évêques et, en tant que telle, illustre la situation historique de l’une des plus brillantes cours d’Europe au XVIIIe siècle. Les architectes les plus renommés de la période – le Viennois Lukas von Hildebrandt et les Parisiens Robert de Cotte et Germain Boffrand – en dessinèrent les plans. Ils furent supervisés par l’architecte officiel du prince-évêque, Balthasar Neumann, assisté de Maximilian von Welsch, l’architecte de l’électeur de Mayence. Les sculpteurs et stucateurs venaient d’Italie, des Flandres et de Munich. Le peintre vénitien Giovanni Battista Tiepolo a réalisé les fresques de l’escalier et des murs du hall impérial.

La résidence offre un témoignage hors pair de la grandiose vie culturelle et courtoise de l’époque féodale du XVIIIe siècle tandis qu’en même temps, son usage varié aujourd’hui est un exemple d’utilisation moderne et de préservation en tant que monument d’une structure historique.

Critère (i) : La Résidence de Wurtzbourg est dans le même temps le plus homogène et le plus extraordinaire des palais baroques. Elle est une œuvre d’art singulière dans le style baroque européen comme le montrent sa structure et ses éléments de décor. La Résidence représente une réalisation artistique unique en raison de son ambitieux programme, de l’originalité de l’esprit créatif et du caractère international de son atelier. Aucun autre monument de la même période ne semble être en mesure de revendiquer une telle concurrence de talents.

Critère (iv) : La Résidence est un document de la culture européenne. La structure est la réalisation conjointe des plus grands architectes, sculpteurs et peintres européens du XVIIIe siècle venus de France (en particulier de Paris), d’Italie (en particulier de Venise), d’Autriche (en particulier de Vienne) et d’Allemagne.

Intégrité

Bien que lourdement frappée par une attaque aérienne le 16 mars 1945, la Résidence de Wurtzbourg a subi des restaurations minutieuses et exemplaires depuis 1945. Par conséquent, le bien contient tous les éléments nécessaires pour la valeur universelle exceptionnelle. Aucun effet négatif dû au développement et/ou au manque d’entretien n’est constaté.

Authenticité

L’authenticité de la Résidence de Wurtzbourg avec les jardins de la Cour et la place de la Résidence s’exprime de manière sincère et crédible à travers les principaux attributs du bien.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Les dispositions législatives et réglementaires de la République fédérale d’Allemagne et de l’état libre de Bavière garantissent en permanence la protection de la Résidence de Wurtzbourg et de ses environs : la Résidence de Wurtzbourg ainsi que les jardins de la Cour et la place de la Résidence sont officiellement inscrits comme monument historique, appartenant à l’ensemble de la « Vieille ville de Wurtzbourg ». De plus, le parc circulaire, situé à l’est derrière les jardins de la Cour, est également protégé comme monument individuel. Par conséquent, toute altération apportée à la Résidence, ses environs immédiats ou à l’ensemble de la vieille ville sont soumis aux règlementations légales existantes, telles que l’exigence d’une autorisation respectueuse de la conservation, ou intégration dans le tissu bâti historique. L’autorité de gestion est le département des Palais de Bavière. La mise en œuvre du plan de gestion est garantie par un groupe de pilotage composé de membres du département des Palais de Bavière, du ministère bavarois des Sciences, de la Recherche et des Arts, du bureau d’État bavarois de la préservation des monuments et édifices historiques, de la ville de Wurtzbourg et de l’ICOMOS Allemagne.

Le site du patrimoine mondial et sa zone tampon sont définis de manière à garantir la protection durable et la préservation soutenue de l’intégrité visuelle et bâtie de la Résidence de Wurtzbourg et de ses environs immédiats.

De plus, toutes connexions visuelles importantes et axes partant et rejoignant la Résidence méritent une protection. L’État libre de Bavière et la ville de Wurtzbourg s’engagent à garantir la protection générale et permanente de la « Résidence de Wurtzbourg avec les jardins de la Cour et la place de la Résidence » en tant que bien du patrimoine mondial. Ils reconnaissent une responsabilité commune pour le patrimoine matériel et immatériel qui leur a été confié. Le département des Palais de Bavière coordonne toutes les questions structurelles et de restauration et de conservation se rapportant aux biens du patrimoine mondial. Sur la base de recherches, de l’expérience et de consultations, l’impact des visites et événements a été régulé par le département des Palais de Bavière. Qui plus est, les dispositions détaillées de la gestion des visiteurs et des évènements, entre autres, sont formulées dans le plan de gestion. Les chapitres sur les « risques potentiels et mesures de conservation » et sur la « restauration et mesures de conservation » du plan de gestion sont d’un intérêt particulier.

© UNESCO https://whc.unesco.org/fr/list/169 Le Centre du Patrimoine mondial. Tous droits réservés.

La résidence de Wurtzbourg, pouvant être abrégée en la Résidence, est une construction de style baroque située sur la Residenzplatz au centre de la ville de Wurtzbourg, chef-lieu de la Basse-Franconie (Bavière, Allemagne).

Elle a été occupée par les princes-évêques. Le château compte parmi les plus belles réalisations du baroque tardif de l’Allemagne du Sud et peut être considéré, par son importance dans l’architecture européenne, au même titre que le château de Schönbrunn à Vienne ou celui de Versailles.

Extrait du texte de l’évaluation des organisations consultatives de l’Unesco :

« L’inscription de la résidence de Würzburg sur la liste du Patrimoine mondial constitue une mesure si manifestement souhaitable que la proposition de la République Fédérale d’Allemagne n’a pas à être longuement justifiée.

Construite pour l’essentiel de 1720 à 1744, décorée intérieurement de 1740 à 1770, pourvue de magnifiques jardins de 1765 à 1780, la Résidence est à la fois le plus homogène et le plus extraordinaire des palais baroques.

Elle témoigne du faste de deux princes-évêques successifs, Johann Philipp Franz et Friedrich Karl von Schönborn et, comme telle, répond parfaitement au critère IV en illustrant la situation historique significative d’une des plus brillantes cours de l’Europe du XVIIIe siècle.

Elle représente une réalisation artistique unique, par l’ambition du programme, l’originalité du parti et le caractère international du chantier. »

Le jardin de la Résidence est aménagé en terrasses. Il est décoré de nombreuses, sculptures, putti, vases, etc., œuvres de Johann Peter Wagner. Les fers forgés du Tyrolien Georg Oegg donnent accès au jardin.

Mis à jour le 30 mars 2022 par Dico Voyage