Palais Stoclet

Découvrir le Palais Stoclet

Le Palais a été conçu en 1905 à la demande du banquier et collectionneur Adolphe Stoclet par l’un des chefs de file du mouvement artistique de la Sécession viennoise, l’architecte Josef Hoffman. Ce dernier a pu travailler sans limite financière ou esthétique. Avec leur géométrisme épuré, le palais et le jardin (terminés en 1911) marquent un changement radical au sein de l’Art nouveau, changement qui annonce l’Art déco et le mouvement moderniste en architecture. Le Palais Stoclet est une des réalisations les plus abouties de la Sécession viennoise. Il abrite des œuvres de Koloman Moser et de Gustav Klimt, liées à la conception du Gesamtkunstwerk (architecture, sculpture, peinture et arts décoratifs s’intègrent dans une même œuvre). Le Palais témoigne du renouveau artistique de l’architecture européenne et présente un haut niveau d’intégrité dans ses dimensions d’architecture extérieure, d’architecture et de décoration intérieures, avec des meubles et objets originaux.

© UNESCOhttps://whc.unesco.org/fr/list/1298″>Le Centre du Patrimoine mondial. Tous droits réservés.
Le palais Stoclet (néerlandais : Stocletpaleis) est un bâtiment de style Art déco situé au 279-281 avenue de Tervueren à Woluwe-Saint-Pierre, dans la région de Bruxelles-Capitale en Belgique.

Le palais Stoclet se dresse sur l’avenue de Tervueren, non loin du parc de Woluwe.

Il a été conçu en 1903 ou 1904 par l’architecte autrichien Josef Hoffmann pour devenir l’hôtel particulier du financier belge Adolphe Stoclet. Sa réalisation s’échelonna de 1905 à 1911. Le palais Stoclet est représentatif du concept d’œuvre d’art totale (Gesamtkunstwerk) développé au début du siècle, indissociable de sa décoration extérieure et intérieure, de son mobilier et objets usuels et de ses jardins. La décoration intérieure a été réalisée notamment par Gustav Klimt et Fernand Khnopff. Cet édifice aux lignes géométriques, révolutionnaire à l’époque des méandres de l’Art nouveau, ouvre l’ère Art déco.

Adolphe Stoclet naît en 1871 au sein d’une famille de banquiers belges. Il devient ingénieur civil, puis directeur à la Société générale de Belgique. Il voyage régulièrement à Vienne pour affaires (1902-1904). C’est là qu’il rencontre l’un des maîtres de la Sécession viennoise, l’architecte Josef Hoffmann dont il partage les goûts avant-gardistes. Stoclet entend construire son propre hôtel particulier. Il envisage momentanément de l’installer à Vienne, avant de se décider définitivement pour Bruxelles. L’homme d’affaires s’adresse à Hoffmann pour qu’il s’occupe des travaux. L’architecte reçoit non seulement carte blanche, mais aussi un budget illimité.

Hoffmann dirige les artisans de la Wiener Werkstätte, un atelier qui influença tous les styles d’avant-garde en ce début XXe siècle (Art nouveau, Art déco). L’union inédite entre artistes et artisans crée le concept d’œuvre d’art totale. Ainsi, la propriété est pensée dans les moindres détails : des boutons de portes aux bacs à fleurs, en passant par les luminaires et les jouets pour enfants. Hoffmann a également choisi les meilleurs marbres, les bois les plus précieux et les cuirs les plus raffinés.

Des grands de ce monde firent partie des habitués de la maison. Le livre d’or de la famille, dessiné par Hoffmann, fait mention des visites de Jean Cocteau, Anatole France, Sacha Guitry, Darius Milhaud, Serge de Diaghilev, Igor Stravinsky… Plus récemment, George H. W. Bush a eu également le privilège de visiter cette demeure, fermée au public.

Classé monument historique en 1976, le palais fut habité jusqu’en 2002, date à laquelle décède Anny Stoclet, la belle-fille d’Adolphe Stoclet.

Mis à jour le 24 mai 2022 par Dico Voyage