Collégiale, château et vielle ville de Quedlinburg

Découvrir la collégiale, château et vielle ville de Quedlinburg

Quedlinburg, dans le Land de Saxe-Anhalt, fut une capitale du Saint Empire romain germanique à l’époque de la dynastie des Saxons-Ottoniens. Elle devint une ville commerçante et prospère dès le Moyen Âge. Par le nombre et la qualité de ses bâtiments à colombage, Quedlinburg est un exemple exceptionnel de ville européenne médiévale. Sa collégiale Saint-Servais est un chef-d’œuvre d’architecture romane.

Valeur universelle exceptionnelle de la collégiale, château et vielle ville de Quedlinburg

Brève synthèse

Quedlinburg, dans l’État de Saxe-Anhalt, a été une capitale de l’Empire germanique de Franconie orientale à l’époque de la dynastie des Saxons-Ottoniens (de 919 à 1024). Elle est devenue une ville commerçante et prospère dès le Moyen-Âge. Par le nombre et la qualité de ses bâtiments à colombage, Quedlinburg est un exemple exceptionnel de ville européenne médiévale.

L’importance culturelle extraordinaire et mondiale de Quedlinburg repose sur le lien étroit qui existe entre son histoire et son architecture, étroitement liées à celle de la dynastie régnante des Saxons-Ottoniens. Après le couronnement d’Henri Ier (876 à 936), premier roi allemand de la dynastie saxonne, la résidence royale de Quedlinburg est devenue la capitale de l’Empire germanique de Franconie orientale, la « métropole du Reich » du premier Etat germain. Preuve visible de la dynastie, la collégiale dédiée à Saint-Servais fut au Moyen-Âge une des églises les plus estimées de l’Empire. Sa crypte, avec ses voûtes d’arête, ses chapiteaux, ses tombes et ses fresques, constitue un des monuments les plus importants de l’histoire de l’art du Xe siècle au XIIe siècle. La crypte de l’édifice original a été reprise dans l’impressionnante église, construite sur le plan d’une basilique de 1070 à 1129.

Quedlinburg est intéressante à plusieurs points de vue. Pour les spécialistes du Moyen-Âge, la ville est un témoignage historique exceptionnel. Elle est caractéristique du développement d’une ville médiévale, à partir d’un château-village et de petits villages séparés. Sa valeur de monument dans un contexte urbain repose sur la préservation du mur d’enceinte qui date de 1330, sur les interactions toujours présentes entre les vieilles paroisses de Saint-Gilles l’Ermite, St-Blaise, Saint-Benoît et Saint- Nicolas et sur la structure urbaine composée de maisons médiévales et post-médiévales à colombage.

À lire aussi  Sussex

La splendeur de la métropole de Quedlinburg au Xe et XIIe siècles est visible dans les édifices sur la colline du château. Le plan de base et très vraisemblablement certaines pièces originales à l’intérieur de la maison ont survécu à la ville résidentielle environnante de cette époque. Le quartier du marché avec les commerçants et artisans à l’ouest, et par la suite au nord de la colline du château s’associèrent à de plus petits quartiers pour former la ville de Quedlinburg. Sa fondation et son développement jusqu’au XVIIIe siècle sous l’autorité de la fondation impériale ont grandement contribué à la structure et à l’apparence générale de la ville. Quedlinburg a connu une expansion économique pendant et immédiatement après la guerre de Trente Ans et, en conséquence, plus de maisons à colombage y ont été construites entre 1620 et 1720 que dans toute autre ville comparable de la région. Cela a été l’apogée de ce type d’architecture à Quedlinburg et un certain nombre de types d’édifices spécifiques se sont développés lors de cette période.

Critère (iv) : Quedlinburg est un exemple exceptionnel de ville européenne d’origine médiévale qui a su garder une grande proportion de maisons à colombage d’excellente qualité.

Intégrité

Le plan de la ville et le tissu urbain parviennent à garder intact le paysage urbain essentiellement médiéval et à préserver une grande proportion de maisons médiévales et post-médiévales à colombage.

Authenticité

L’authenticité de Quedlinburg est irréfutable. Bon nombre des édifices, en particulier les structures résidentielles à colombage, a subi peu voire aucune modification au fil des siècles. La politique de l’ancienne République démocratique allemande (RDA) qui, à la fin des années 1980, a privilégié le recours à des structures préfabriquées pour remplacer des bâtiments démolis, a fait que certains éléments de la ville ont perdu toute authenticité en matière de matériaux et construction. Toutefois, ces éléments représentent une proportion relativement faible du patrimoine bâti total ; qui plus en, en termes d’échelle, volume et lignes de fenêtres, le paysage urbain global a été respecté.

À lire aussi  Quartier de « Bryggen » dans la ville de Bergen

Éléments requis en matière de protection et de gestion

La ville historique est protégée en tant que monument par la Loi sur la conservation des monuments de l’État de Saxe-Anhalt du 21 octobre 1991 ; le dernier amendement à cette loi (article n° 2) a été promulgué en 2005. Par ailleurs, 770 maisons particulières sont protégées en tant que bâtiments historiques. Des réglementations portant sur la reconstruction urbaine en centre-ville sont incluses dans le Décret de construction du 28 mars 1991 dans sa mise en texte du 20 décembre 2005. Une zone de conservation, selon l’article 2 de la Loi sur la conservation des monuments, a été allouée au titre de zone tampon afin de garantir les vues importantes et les caractéristiques visuelles du bien. L’engagement de la communauté fait partie intégrante du système de planification.

Les édifices inclus dans le bien appartiennent soit à la collectivité locale (Stadt Quedlinburg), soit à l’Église, soit à des particuliers. La gestion directe des biens privés incombe à chaque propriétaire particulier. Cependant, le Conseil municipal de Quedlinburg a initié un nombre de projets destinés à améliorer la gestion et la préservation des quartiers historiques de la ville. Ceux-ci incluent une nouvelle procédure d’évaluation et enregistrement des monuments, comme demandé par la loi de l’État de Saxe de 1991 ; des études de l’architecture urbaine dans une optique de préservation et développement de Quedlinburg ; la préparation de nouvelles réglementations sur les secteurs historiques de Quedlinburg ; et l’optimisation, l’évaluation et le contrôle des travaux de construction dans la partie historique de la ville.

Les objectifs des projets sont conformes, dans le moindre détail, aux normes internationales, notamment à la Chartre de Venise de 1964, et aux principes énoncés dans les Orientations devant guider la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial. Les parties prenantes agissent en coordination avec les autorités de conservation des monuments historiques régionales et locales.

À lire aussi  Parc national tadjik (montagnes du Pamir)

Un plan de gestion garantit la protection générale et permanente des monuments historiques et le développement urbain durable du bien du patrimoine mondial. Ce plan est vérifié chaque année et actualisé le cas échéant.

Les objectifs des projets sont conformes, dans le moindre détail, aux normes internationales, notamment à la Chartre de Venise de 1964, et aux principes énoncés dans les Orientations devant guider la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial. Les parties prenantes agissent en coordination avec les autorités de conservation des monuments historiques régionales et locales.

Un plan de gestion garantit la protection générale et permanente des monuments historiques et le développement urbain durable du bien du patrimoine mondial. Ce plan est vérifié chaque année et actualisé le cas échéant.

© UNESCO http://whc.unesco.org/fr/list/535″>Le Centre du Patrimoine mondial. Tous droits réservés.

Quedlinbourg ou Quedlimbourg, en allemand Quedlinburg, est une ville de Saxe-Anhalt en Allemagne. Elle était le chef-lieu de l’arrondissement de Quedlinbourg inclus en 2007 dans le nouvel arrondissement de Harz et se trouve au nord-est du massif du Harz. Population : 22 185 habitants en (2006), 23 220 en (2008).

Quedlinbourg est une ville très touristique et très fréquentée, porte d’entrée du secteur oriental du massif du Harz. La ville fut fondée au Xe siècle. Elle devint particulièrement prospère, ce qui attira l’attention des empereurs germaniques.

Les curiosités sont l’hôtel de ville du XIIIe siècle et l’église Saint-Servais. La collégiale, le château et la vieille ville appartiennent depuis 1994 au patrimoine mondial de l’UNESCO patrimoine mondial de l’humanité.

Quedlinbourg est nichée au pied d’un imposant piton rocheux sur lequel se dresse son château et son église abbatiale, avec des ruelles sinueuses bordées de maisons à colombages de tous les styles et de toutes les époques.

Mis à jour le 23 mars 2022 par Dico Voyage