Bagan

Ajouter un commentaire
Bagan

Lying on a bend of the Ayeyarwady River in the central plain of Myanmar, Bagan is a sacred landscape, featuring an exceptional range of Buddhist art and architecture. The seven components of the serial property include numerous temples, stupas, monasteries and places of pilgrimage, as well as archaeological remains, frescoes and sculptures. The property bears spectacular testimony to the peak of Bagan civilization (11th -13th centuries CE), when the site was the capital of a regional empire. This ensemble of monumental architecture reflects the strength of religious devotion of an early Buddhist empire.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Bagan

Niché sur une courbe du fleuve Irrawady, dans la plaine centrale du Myanmar, Bagan est un paysage sacré qui présente un éventail exceptionnel d’art et d’architecture bouddhiques. Composé de sept éléments, le bien compte de très nombreux temples, stupas, monastères et lieux de pèlerinage ainsi que des vestiges archéologiques, des fresques et des sculptures. Il témoigne de façon spectaculaire de la civilisation de Bagan (XIe-XIIIe siècles), quand le site était la capitale d’un empire régional. Cet ensemble d’architecture monumentale reflète l’intensité de la ferveur religieuse d’un empire bouddhique ancien.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

باغان

يجسّد موقع باغان مشهداً مقدساً على منحنى نهر إيراوادي في السهول الوسطى في ميانمار، ويقدم للناظرين مجموعة استثنائية من الأعمال الفنية والهندسية البوذية. ويتألف الموقع من ثمانية عناصر، ويحتوي على العديد من المعابد والأبراج والأديرة ومواقع الحج، بالإضافة إلى البقايا الأثرية واللوحات الجدارية والتماثيل. ويقف شاهداً على حضارة باغان (في الفترة الممتدة من القرن الحادي عشر حتى القرن الثالث عشر)، إذ كان الموقع عاصمة إحدى الإمبراطوريات الإقليمية. وتجسد هذه المجموعة المعمارية الضخمة مدى الحماس الديني لدى الإمبراطوريات البوذية القديمة.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

蒲甘

蒲甘坐落在蜿蜒流经缅甸中部平原的伊洛瓦底江畔,是一处欣赏佛教艺术和建筑的圣地。该遗址由8个遗产点组成,内有大量寺庙、窣堵坡、修行所、朝圣地以及考古遗迹、壁画和雕塑。遗产地展示了11-12世纪的蒲甘文明,当时的蒲甘是一个地区王国的都城,这里的成片建筑反映这个早期佛教国家的宗教热情。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Баган

Расположенный на изгибе реки Иравади на центральной равнине Мьянмы, Баган является «священным ландшафтом», в котором представлено исключительное разнообразие объектов буддийского искусства и архитектуры. Этот объект, состоящий из восьми элементов, включает многочисленные храмы, ступы, монастыри, места паломничества, а также археологические памятники, фрески и скульптуры. Все эти элементы свидетельствуют о расцвете цивилизации Баган (XI-XII вв. н.э.), когда этот объект наследия был столицей региональной империи. Этот монументальный архитектурный ансамбль отражает силу религиозной преданности жителей древнего буддийского царства.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Bagan

En la llanura central de Myanmar, anidado en una curva de la orilla izquierda del río Irawadi, se halla el sitio sacro de Bagan cuyo paisaje está poblado por un conjunto excepcionalmente abundante y variado de obras artísticas y arquitectónicas budistas. Integrado por ocho elementos, el sitio posee numerosos templos, estupas, monasterios y lugares de peregrinación, así como vestigios arqueológicos, frescos y esculturas. Constituye un testimonio espectacular de la civilización que floreció entre los siglos XI y XIII en la región, cuando la antigua ciudad de Bagan era capital de un importante imperio búdico. El conjunto de monumentos arquitectónicos existentes refleja cuan intenso era el fervor religioso en dicho imperio.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Bagan est un paysage sacré qui présente un éventail exceptionnel d’art et d’architecture bouddhiques. Ce paysage illustre des siècles de pratique bouddhiste theravada d’accumulation de mérites (bouddhisme kammatique) et témoigne de façon spectaculaire de la civilisation de Bagan (période du XIe au XIIIe siècle), époque où le bouddhisme redistributif devint un mécanisme de contrôle politique, le roi faisant réellement office de donateur principal. Durant cette période, Bagan prit le contrôle du transport fluvial et étendit son influence sur une vaste région. La tradition de l’accumulation de mérites se traduisit par un accroissement rapide de la construction des temples, qui culmina au XIIIe siècle. Ce bien en série composé de huit éléments se situe sur une courbe de l’Irrawaddy (ou Ayeyarwady), dans la région centrale sèche du Myanmar. Sept des éléments se situent d’un côté du fleuve, et un autre (l’élément 8) est situé sur la rive opposée. Les attributs immatériels du bien sont reflétés par le culte bouddhiste et les activités d’accumulation de mérites, les pratiques culturelles traditionnelles et l’agriculture. Ce bien en série, formé de huit éléments, compte 3 595 monuments répertoriés, dont des stupas, des temples et autres structures destinées à la pratique spirituelle bouddhiste, de vastes ressources archéologiques et de nombreuses inscriptions, fresques et sculptures. Bagan est un paysage culturel complexe, à plusieurs niveaux, qui comprend également des communautés vivantes et des zones urbaines contemporaines.

Critère (iii) : Bagan constitue un témoignage exceptionnel et persistant de la tradition culturelle bouddhiste de l’accumulation de mérites, et de l’apogée de la civilisation de Bagan du XIe au XIIIe siècle, quand le site était la capitale d’un empire régional.

Critère (iv) : Bagan renferme un extraordinaire ensemble d’architecture monumentale bouddhique, qui reflète l’intensité de la ferveur religieuse d’un grand empire bouddhique ancien. Dans le contexte des très riches expressions et traditions de l’architecture et de l’art bouddhiques que l’on rencontre dans toute l’Asie, Bagan est particulier et exceptionnel.

Critère (vi) : Bagan illustre de manière exceptionnelle les croyances et traditions bouddhistes vivantes concernant l’accumulation de mérites, exprimées par le nombre remarquable de stupas, temples et monastères qui ont survécu, soutenus par des traditions et des activités religieuses qui se sont perpétuées. Si les témoignages concernant les pratiques de l’accumulation de mérites sont répandus dans de nombreux sites et régions bouddhiques, les influences établies durant la période de Bagan, et la dimension et la diversité des expressions, ainsi que les traditions qui se sont perpétuées, rendent Bagan exceptionnel.

Intégrité

L’intégrité de Bagan repose sur la capacité des huit éléments à exprimer la valeur universelle exceptionnelle, et sur les témoignages matériels que constituent le paysage, les sites archéologiques, les monuments, les inscriptions, les sculptures, les peintures murales, les peintures sur étoffe et le cadre dans son ensemble ; et sur le patrimoine immatériel et les pratiques culturelles qui se sont perpétués ; ainsi que sur la gestion des pressions sur l’état de conservation. L’intégrité est vulnérable, du fait des multiples facteurs affectant Bagan, des pressions exercées par le tourisme et le développement, des pressions environnementales, et des catastrophes naturelles.

Authenticité

L’authenticité du bien repose sur le paysage et ses monuments bouddhiques, avec leurs dimensions, envergures, matériaux, conceptions et ancienneté variés ; et sur les riches traditions religieuses et culturelles qui se sont perpétuées. Les principaux éléments bâtis au sein du bien, en particulier les très grands temples et stupas, conservent un degré élevé d’authenticité dans leur forme et leur conception, à l’intérieur comme à l’extérieur. Les éléments décoratifs de bon nombre de monuments individuels ont survécu sous leur forme d’origine. L’authenticité a été dégradée par des interventions inappropriées dans les années 1970 et 1990, et par les dégâts importants provoqués par les tremblements de terre.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

La protection juridique de Bagan est fournie par la loi sur la protection et la préservation des régions du patrimoine culturel N°20/2019, récemment amendée ; la loi de 2015 sur la protection et la préservation des monuments anciens (avec arrêté mis à jour en 2016) ; et la loi de 2015 sur la protection et la préservation des objets antiques (avec arrêté mis à jour de 2016). Ces lois sont appliquées par le Département d’archéologie et du musée national (DANM). La protection juridique, pour être efficace, dépend de la mise en œuvre complète de la loi de protection et de préservation du patrimoine culturel des régions. Le bien est également protégé du fait des pratiques et de l’engagement des communautés religieuses et des communautés locales.

Les plans de zonage du patrimoine ont été établis et intégrés dans des plans régionaux, pour assurer la coordination. Une zone de protection supplémentaire de 100 km x 100 km a été établie autour du bien pour contrôler les développements. Tous les développements au sein des zones protégées font l’objet, à l’heure actuelle, d’une évaluation archéologique spécifique au site et d’un avis du DANM.

Le comité national de coordination de Bagan (BAGANCOM) a été créé par le gouvernement national, en tant qu’organisme décisionnel de Bagan, assurant la coordination entre les agences. Les principaux facteurs affectant le bien sont les interventions de conservation passées, le tourisme et les pressions dues au développement, les pressions environnementales et les désastres naturels.

Le système de gestion est basé sur le cadre de gestion intégrée. Certains éléments du système de gestion ont été établis récemment, et d’autres ne sont pas encore intégralement mis en œuvre, mais l’approche est bien conçue. Des directives ont été élaborées pour appuyer les activités les plus urgentes. En particulier, la réduction des risques et la réponse aux catastrophes se sont améliorées de façon significative dans le cadre des réactions au séisme de 2016. La suite de l’élaboration du système de gestion doit reposer sur une approche paysagère de la gestion du bien en série.

Certains documents stratégiques et de principe essentiels, comme la stratégie de tourisme durable, le plan des risques archéologiques, la stratégie pour le secteur agricole et le système d’étude d’impact sur le patrimoine ne sont pas encore prêts ou n’ont pas encore donné lieu à une mise en œuvre opérationnelle. Le bien contient un certain nombre d’éléments intrusifs (des hôtels, par exemple). Un système rigoureux d’étude d’impact sur le patrimoine et des processus clairs quant aux prises de décision sont d’une importance cruciale pour la gestion future de Bagan. Il a été recommandé d’établir une stratégie hôtelière à long terme, qui détermine les zones où des hôtels pourront être construits à l’avenir.

© UNESCO – Le Centre du Patrimoine mondial. Tous droits réservés.

Laisser une réponse