Wadi Al-Hitan (La vallée des Baleines)

Wadi Al-Hitan (La vallée des Baleines)

Wadi al-Hitan, la Vallée des baleines, dans le désert occidental de l’Égypte, contient des restes fossiles inestimables du plus ancien, et maintenant éteint, ordre des baleines archaeoceti. Ces fossiles représentent l’une des étapes les importantes de l’évolution : les débuts de la baleine en tant que mammifère marin après avoir été mammifère terrestre. C’est le plus grand site au monde témoignant de cette époque de l’évolution. Il montre très clairement l’aspect et la vie de ces baleines pendant leur transition. Le nombre, la concentration et la qualité de ces fossiles sont uniques, tout comme leur accessibilité et leur présence dans un paysage attrayant et protégé. Les fossiles d’Al-Hitan montrent des jeunes archéocètes, dans les dernières étapes de la perte de leurs membres postérieurs. D’autres fossiles présents sur le site permettent la reconstruction de l’environnement et des conditions écologiques de cette époque.

© UNESCO https://whc.unesco.org/fr/list/1186″>Le Centre du Patrimoine mondial. Tous droits réservés.

la Vallée des baleines

Le Ouadi Al-Hitan, ou la vallée des Baleines ou (arabe : وادي الحيتان), est un oued situé dans le désert occidental de l’Égypte, à l’ouest du Fayoum, à 150 km au sud-ouest du Caire. Il est classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis avril 2005.

Cette vallée doit son nom à ses nombreux fossiles du sous ordre de baleines archaeoceti qui y ont été découverts.

Le ouadi Al-Hitan est ainsi devenu le site le plus important du monde démontrant l’un des changements majeurs qui s’inscrit dans l’histoire de la vie sur Terre : l’évolution des baleines, mammifères marins après avoir été mammifères terrestres.

À lire aussi  Châteauneuf-sur-Cher

Les autorités égyptiennes annoncent régulièrement des découvertes archéologiques. En 2018, une équipe de scientifiques avait découvert le premier squelette de dinosaure en Afrique datant de plus de 75 millions d’années.
Il y a plus de quarante millions d’années, la mer de Téthys recouvrait le sud des rives actuelles de la mer Méditerranée. Elle s’est progressivement retirée vers le nord en déposant d’épais sédiments de grès, de calcaires et de schistes, visibles à Ouadi Al-Hitan.

Parmi les espèces de cétacés découvertes, on peut noter Phiomicetus anubis, un protocetidé semi-terrestre de -43 millions d’années), la très grosse Basilosaurus de -41 à -34 millions d’années, ou le plus petit Dorudon (-38 à -34 millions d’années).

D’autres fossile, comme Moeritherium, un proboscidien primitif sont aussi recensés.

Une nouvelle espèce de baleine amphibienne a été découverte en Egypte. Ce mammifère, qui vivait il y a 43 millions d’années, devait être un grand prédateur avec de grandes mâchoires puissantes.

Des archéologues égyptiens ont découvert le fossile d’une nouvelle espèce de baleine amphibienne datant de 43 millions d’années au Fayoum, au sud du Caire, a indiqué un membre de l’équipe de recherche. « Il s’agit d’une espèce qui n’était pas connue » des scientifiques, a affirmé le professeur de paléontologie, Hicham Salam, membre de l’équipe de recherche qui a découvert le fossile. « C’est la première fois qu’une équipe de recherche arabe, notamment égyptienne, est chargée de documenter une telle découverte », a-t-il ajouté à la télévision jeudi soir.

La nouvelle espèce de baleine, qui mesurait plus de trois mètres et pesait environ 600 kilos, a été baptisée « Fioumicetus anubis », nom dérivé de son lieu de découverte, Fayoum, et du dieu Anubis, l’une des plus anciennes divinités égyptiennes. Dans un communiqué publié mercredi, le ministère de l’Environnement affirme que cette espèce « de baleine était la plus féroce et la plus ancienne d’Afrique ». Le fossile a été retrouvé dans la région de Fayoum, une partie de l’Egypte autrefois recouverte d’une mer, où se situe également la Vallée des baleines, qui contient des restes de fossiles « inestimables », selon l’Unesco.

À lire aussi  Trèves – monuments romains, cathédrale Saint-Pierre et église Notre-Dame

Mis à jour le 22 mars 2022 par Dico Voyage