Sites d’art rupestre préhistorique de la vallée de Côa et de Siega Verde

Sites d’art rupestre préhistorique de la vallée de Côa et de Siega Verde

Les sites d’art rupestre préhistorique de la vallée de Côa (Portugal) et de Siega Verde (Espagne) se trouvent sur les berges escarpées des rivières Côa et Agueda, deux affluents du Douro, documentant une occupation humaine continue depuis la fin du Paléolithique. Des centaines de parois ont été gravées de  milliers de figures animales par l’homme durant plusieurs millénaires (5 000 à Côa, environ 440 à Siega Verde) représentant l’ensemble d’art paléolithique en plein air le plus remarquable de la Péninsule Ibérique.

Les Vallées de Côa et de Siega Verde offrent la meilleure illustration des thèmes iconographiques et de l’organisation de l’art rupestre Paléolithique, qui adopta les mêmes modes d’expression dans les grottes et en plein air. Elles contribuent ainsi à une meilleure compréhension de ce phénomène artistique, formant ensemble un lieu unique de l’ère préhistorique, riche en témoignages matériels d’occupation au paléolithique supérieur.

© UNESCO https://whc.unesco.org/fr/list/866″>Le Centre du Patrimoine mondial. Tous droits réservés.

La vallée de la Côa, au nord du Portugal, est le plus important site d’art rupestre de plein air du Paléolithique supérieur de toute l’Europe. Il est inscrit depuis 1998 au patrimoine mondial de l’Unesco.

Des gravures rupestres sont connues en amont de la vallée depuis 1981, date de la publication de plusieurs figures attribuées au Paléolithique découvertes dans la zone de Mazouco (Tras-os-Montes). À une soixantaine de kilomètres plus au sud, dans la zone de Siega Verde, plusieurs figures datées de la même période ont été identifiées et publiées la même année.

La Côa prend sa source en Espagne. Son bassin s’étend sur 120 km, jusqu’à la confluence avec le Douro, principal fleuve du centre-nord de la péninsule Ibérique

Les figures les plus anciennes se trouvent dans un secteur entre Faia et Canada do Inferno, alors que dans la phase plus récente les panneaux gravés, plus rares, se répartissent en aval vers l’embouchure de la vallée et le long des rives abruptes de petits torrents, affluents du Douro.

Siega Verde est un site d’art rupestre préhistorique, situé à Serranillo, dans la municipalité de Villar de la Yegua de la province de Salamanque, dans la communauté autonome de Castille-et-León, en Espagne. Siega Verde est le prolongement en Espagne des sites d’art rupestre préhistorique de la vallée de Côa, situés du côté portugais de la frontière.

Le site consiste en une série de plus de 500 gravures rupestres, réparties en 91 panneaux sur une longueur de plus de 1 km. Elles furent découvertes en 1988 par Manuel Santoja, durant une campagne d’inventaire des sites archéologiques de la vallée de l’Águeda, un affluent du Douro. Les figures comprennent notamment des équidés, aurochs, cerfs et caprins, ainsi que des bisons, rennes et rhinocéros laineux.

Mis à jour le 22 mars 2022 par Dico Voyage