Le royaume des jardins de Dessau-Wörlitz

Le royaume des jardins de Dessau-Wörlitz

Le royaume des jardins de Dessau-Wörlitz est un exemple exceptionnel de conception paysagère et d’urbanisme du XVIIIe siècle, le Siècle des Lumières. Ses divers composants – édifices remarquables, parcs paysagers, jardins à l’anglaise et pans de terres agricoles subtilement modifiés – remplissent de manière exemplaire des fonctions esthétiques, éducatives et économiques.

Valeur universelle exceptionnelle des jardins de Dessau-Wörlitz

Brève synthèse

Le royaume des jardins de Dessau-Wörlitz, situé en Saxe-Anhalt dans la région de l’Elbe moyenne, est un exceptionnel exemple de conception et de planification paysagères du siècle des Lumières durant le XVIIIe siècle. Ses divers éléments – des édifices remarquables, parcs paysagers et jardins à l’anglaise, pans de terres agricoles subtilement modifiés – remplissent de manière exemplaire des fonctions esthétiques, éducatives et économiques.

Pour le prince Léopold III Frédéric-François d’Anhalt-Dessau (1740-1817) et son ami et conseiller Friedrich Wilhelm von Erdmannsdorff (1736-1800), l’étude des jardins paysagers en Angleterre et des édifications antiques en Italie lors de plusieurs voyages fut le point de départ de leur propre créativité dans la petite principauté baignée par l’Elbe et la Mulde. C’est donc ainsi qu’y fut créé le premier jardin paysager d’Europe continentale, avec Wörlitz comme point central. Sur une période de quarante ans, un réseau de liens visuels et stylistiques fut développé avec d’autres jardins paysagers dans la région, débouchant sur la création d’un paysage de jardins à une échelle unique en Europe. En réalisant ce paysage, les concepteurs se sont efforcés d’aller au-delà de la simple reproduction des jardins et édifices d’autres sites, pour générer la synthèse d’un large éventail de liens artistiques. Entre autres éléments nouveaux et caractéristiques de ce paysage de jardins, on voit apparaître l’intégration d’un élément didactique, découlant de la philosophie de Jean-Jacques Rousseau (1712-1778), de la pensée de Johann Joachim Winckelmann (1717-1768) et de l’esthétique de Johann Georg Sulzer (1720-1779) : la notion d’accès public aux édifices et jardins comme reflet du concept pédagogique de l’humanisation de la société.

À partir de l’idée de la ferme ornée, l’agriculture en tant que base de notre quotidien, a trouvé sa place dans le paysage de jardins. Au sens rousseauiste du terme, l’agriculture devait également avoir un rôle pédagogique à Anhalt-Dessau. À travers la démonstration délibérée de nouveaux modes de culture dans le jardin paysager, les développements à Anhalt-Dessau étaient une démonstration non plus simplement théorique mais pratique de leurs modèles en Angleterre. Il convient de noter que ces objectifs – l’intégration de l’esthétique et de l’éducation dans le paysage – ont été mis en œuvre avec une remarquable qualité artistique. Ainsi, par exemple, les constructions de Friedrich Wilhelm von Erdmannsdorff furent des modèles importants pour le développement architectural de l’Allemagne et de l’Europe centrale. Le Schloss Wörlitz (1769-1773) fut le premier édifice néoclassique de l’histoire de l’architecture allemande. La maison gothique (de 1774) eut une influence décisive sur le développement du renouveau architectural gothique en Europe centrale. Ici, pour la première fois, le style gothique fut utilisé pour véhiculer un message politique, à savoir le désir de rétention de la souveraineté au sein des petits territoires impériaux. Les églises de Riesigk (1800), Wörlitz (1804-1809) et Vockerode (1810-1811) furent les premières constructions religieuses néoclassiques d’Allemagne, leurs clochers animant le paysage de marais et plaines inondables et servant de repères. Dans un coin du parc baroque d’Oranienbaum, un jardin anglo-chinois fut aménagé. Il est aujourd’hui le seul exemple de ce type de jardin antérieur à 1800 qui nous soit parvenu en Europe sous sa forme originale. L’essor de l’éclecticisme stylistique au XIXe siècle eut ses origines dans les dernières années du XVIIIe siècle.

À lire aussi  Réserve de la biosphère Río Plátano

Une autre caractéristique du paysage est l’intégration de nouvelles réalisations technologiques, telles que la construction de ponts, expression d’une quête continue de modernité. À travers l’incorporation consciente des anciens aménagements à Oranienbaum et Mosigkau en un panthéon de styles, le paysage est devenu une encyclopédie architecturale agrémentée d’exemples de l’Antiquité à nos jours. Nulle part ailleurs en Allemagne ni en Europe un prince n’a mis en œuvre un programme de réforme du paysage aussi vaste et complet, en particulier un programme si profondément enraciné dans la théorie philosophique et pédagogique. Avec la densité unique de son paysage de monuments, le royaume des jardins de Dessau-Wörlitz est une expression de la vision éclairée de la cour de Dessau, où le paysage est devenu le monde idéalisé de son époque.

À travers l’incorporation consciente et structurée des édifices économiques, technologiques et fonctionnels et des parcs dans un paysage conçu de manière artistique, le royaume des jardins de Dessau-Wörlitz est devenu un important concours d’idées, dans la mesure où il a facilité la convergence de la grandeur de conception du XVIIIe siècle avec les débuts de la société industrielle du XIXe siècle. La vision réformante de cette période a amené un grand nombre de modifications dans l’aménagement des jardins, et cet héritage peut encore être admiré aujourd’hui. Le royaume des jardins de Dessau-Wörlitz peut donc être vu comme une philosophie de conception et de construction, le « crédit et la quintessence du XVIIIe siècle » (Christoph Martin Wieland).

Critère (ii) : Le royaume des jardins de Dessau-Wörlitz est un exemple exceptionnel de l’application des principes philosophiques du siècle des Lumières à la conception d’un paysage intégrant harmonieusement art, éducation et économie.

À lire aussi  Sacri Monti du Piémont et de Lombardie

Critère (iv) : Le XVIIIe siècle fut une époque déterminante pour la conception paysagère et le royaume des jardins de Dessau-Wörlitz en est une illustration exceptionnelle et majeure. 

Intégrité

Le royaume des jardins de Dessau-Wörlitz possède tous les éléments nécessaires pour exprimer la valeur universelle exceptionnelle de l’un des plus emblématiques et représentatifs paysages dessinés européens. Ce bien est d’une taille suffisante pour permettre une représentation complète des caractéristiques et processus qui véhiculent son importance.

Authenticité

Il ne peut y avoir aucun doute sur l’authenticité des divers éléments qui ont été préservés, tels que la plupart de tous les monuments architecturaux et artistiques majeurs et mineurs. Le travail de conservation et restauration qui a été effectué ou est actuellement en cours est conforme aux principes les plus rigoureux de la pratique contemporaine de conservation et de restauration.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Le royaume des jardins de Dessau-Wörlitz est pleinement protégé en vertu des dispositions législatives du décret établissant les réserves naturelles et la zone de paysage d’importance fondamentale baptisée « Réserve de biosphère du paysage fluvial de l’Elbe » (septembre 1990), de la loi en matière de conservation de l’État de Saxe-Anhalt (octobre 1991) qui exige des propriétaires de monuments de « conserver, entretenir et réparer les monuments selon les principes de conservation et de les protéger de tout dommage », de la loi relative à la protection de la nature de l’État de Saxe-Anhalt (février 1992) et de la règlementation officielle relative à la conservation des monuments dans l’État de Saxe-Anhalt (décembre 1997).

Les plans de développement suivants ont également été approuvés et sont mis en œuvre : plan de développement (Landesentwicklungsprogramm) de l’État de Saxe-Anhalt, plan de développement régional (Regionales Entwicklungsprogramm) pour le district de Dessau, schéma d’intégration régional (Teilraumkonzeption) pour le royaume des jardins de Dessau-Wörlitz et programme de restauration pour le royaume des jardins de Dessau-Wörlitz. Un plan de développement local (Kreisentwicklungsplan) pour le comté d’Anhalt-Zerbst a été élaboré ainsi qu’un plan régional pour le renouveau de l’infrastructure historique dans le royaume des jardins de Dessau-Wörlitz.

À lire aussi  Activités pour enfants à Paris : comment occuper ses enfants ?

Dans la mesure où plus de 80% du bien sont situés au sein de la première réserve de biosphère désignée en 1979 pour Steckby-Lödderitzer Forst (agrandie en 1988 pour couvrir l’intégralité du paysage culturel de Dessau-Wörlitz), il est également protégé dans tous ses aspects environnementaux en vertu de la loi fédérale de protection de la nature.

Plusieurs organismes autonomes sont responsables de la gestion au sein de la zone inscrite ; il y a notamment les ministères d’État de la Culture et de l’urbanisme, de l’Agriculture et de l’Environnent ; les municipalités de Dessau, Wörlitz et Oranienbaum ; le département d’État en charge de la protection des monuments ; le département municipal en charge de l’environnement de Wittenberg et l’administration de la Réserve de biosphère du paysage fluvial de l’Elbe. Une grande partie de la zone inscrite et les principales maisons sont gérées par la Fondation culturelle Dessau-Wörlitz (Kulturstiftung Dessau-Wörlitz). De plus, le Forum pour le royaume des jardins de Dessau-Wörlitz, mis en place en 1996, garantit la communication et la coopération entre les divers organismes. Un travail important a déjà été effectué pour remettre en état les perspectives et vues originales cachées depuis longtemps par la végétation.

© UNESCO https://whc.unesco.org/fr/list/534 Le Centre du Patrimoine mondial. Tous droits réservés.

Le royaume des jardins de Dessau-Wörlitz est la dénomination d’un ensemble de différents parcs et jardins appartenant à une liste de châteaux ou de palais situés près des villes de Dessau et Wörlitz, en Saxe-Anhalt en Allemagne. Ils sont inscrits depuis 2000 sur la liste du patrimoine mondial1. Dessinés et aménagés à partir de 1790 par l’architecte Friedrich Wilhelm von Erdmannsdorff à la demande de Léopold III, duc d’Anhalt-Dessau, qui revenait d’un voyage en Europe, ils constituent le plus grand ensemble de jardins anglais d’Allemagne et d’Europe continentale. Les jardins se trouvent dans une zone s’étendant sur 145 km2. Ils serviront d’exemple à de nombreux jardins réalisés par la suite en Prusse.

Mis à jour le 26 mars 2022 par Dico Voyage