Patrimoine culturel immatériel en Norvège

Ajouter un commentaire
Patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO > Patrimoine culturel immatériel en Norvège

Cet article recense les pratiques inscrites au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO en Norvège.

Le pays compte uniquement une pratique reprise dans le « registre des meilleures pratiques de sauvegarde de la culture ».

Liste représentative[modifier]

La Norvège n’a pas de pratique inscrite sur la liste représentative.

Registre des meilleures pratiques de sauvegarde[modifier]

Pratique Année Domaine Description Illustration
Les techniques artisanales et les pratiques coutumières des ateliers de cathédrales, ou Bauhütten, en Europe, savoir-faire, transmission, développement des savoirs, innovation 2020 * Connaissances et pratiques concernant la nature et l’univers
* Pratiques sociales, rituels et événements festifs
* Savoir-faire liés à l’artisanat traditionnel
Le fonctionnement en ateliers, ou Bauhüttenwesen, est apparu au Moyen Âge sur les chantiers de construction des cathédrales européennes. Aujourd’hui comme alors, ces ateliers accueillent différents corps de métiers œuvrant en étroite collaboration. En allemand, le terme Bauhüttenwesen désigne d’une part l’organisation d’un réseau d’ateliers œuvrant à la construction ou à la restauration d’un édifice, et d’autre part l’atelier lui-même, en tant que lieu de travail. Depuis la fin du Moyen Âge, ces ateliers ont constitué un réseau suprarégional qui s’étend au-delà des frontières nationales. Ces ateliers sauvegardent les coutumes et rituels traditionnels associés aux différentes professions, ainsi qu’une mine de connaissances transmises de génération en génération, à la fois oralement et par écrit. Confrontés à la pénurie progressive des compétences techniques et à la mécanisation croissante associée à une politique d’optimisation des coûts, les ateliers créés ou rétablis aux dix-neuvième et vingtième siècles sont devenus des institutions dédiées à la préservation, à la transmission et au développement des techniques et savoir-faire traditionnels. Leur engagement en matière de sauvegarde et de promotion du patrimoine vivant, qui se traduit par des mesures de sensibilisation, d’information et de communication et par une coopération étroite avec des acteurs du monde politique, de l’Église, de la conservation des monuments, des entreprises et de la recherche, peut être considéré comme un exemple à adapter et à mettre en œuvre dans d’autres contextes à travers le monde. Les ateliers, par leur organisation et leur système de formation à la pratique in situ, peuvent aussi servir de modèles pour tous types de bâtiments à construire et à entretenir. Defaut.svg

Liste de sauvegarde d’urgence[modifier]

La Norvège n’a pas de pratique inscrite sur la liste de sauvegarde d’urgence.

Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
Ces conseils de voyage sont une esquisse et ont besoin de plus de contenu. L’article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d’information pour être réellement utile. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !


Laisser une réponse