Patrimoine culturel immatériel au Paraguay

Ajouter un commentaire
Patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO > Patrimoine culturel immatériel au Paraguay

Cet article recense les pratiques inscrites au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO au Paraguay.

Le pays compte une pratique reprise sur la « liste représentative du patrimoine culturel immatériel » de l’UNESCO.

Aucune pratique supplémentaire n’est reprise que se soit dans le « registre des meilleures pratiques de sauvegarde de la culture » ou sur la « liste de sauvegarde d’urgence ».

Liste représentative[modifier]

Pratique Année Domaine Description Illustration
Les pratiques et connaissances traditionnelles liées au terere, boisson guaraní ancestrale au Paraguay, dans la culture du pohã ñana 2020 * Connaissances et pratiques concernant la nature et l’univers
* Pratiques sociales, rituels et événements festifs
* Savoir-faire liés à l’artisanat traditionnel
* Traditions et expressions orales
Les pratiques et connaissances traditionnelles liées au terere, boisson guaraní ancestrale au Paraguay, dans la culture du pohã ñana sont présentes sur l’ensemble du territoire paraguayen et implique une diversité de détenteurs. Le terere est une boisson traditionnelle préparée dans un pichet ou un thermos dans lequel l’eau froide est mélangée avec du pohã ñana préalablement pilé dans un mortier. Il est servi dans un verre rempli de yerba mate et siroté à l’aide d’une bombilla (paille en métal ou en canne). La préparation du terere se déroule selon un rituel intime régi par une série de codes implicites préétablis et chaque plante – pohã ñana – utilisée a des bienfaits sur la santé, connus grâce à la sagesse populaire transmise de génération en génération. Les pratiques liées au terere dans la culture du pohã ñana sont transmises au sein des familles paraguayennes depuis le seizième siècle environ. Les connaissances traditionnelles concernant les vertus thérapeutiques des plantes médicinales – pohã ñana – et leur bonne utilisation font également l’objet d’une transmission spontanée dans le cadre familial. Depuis quelques années, de plus en plus d’apprentis sont formés, mais la famille demeure cependant le principal cadre de transmission. La pratique du terere dans la culture du pohã ñana favorise la cohésion sociale étant donné que le cadre spatiotemporel de sa préparation et de sa consommation encourage l’inclusion, l’amitié, le dialogue, le respect et la solidarité. La pratique renforce également l’appréciation par les nouvelles générations du riche patrimoine culturel et botanique d’origine guaraní. Tereré.jpg

Registre des meilleures pratiques de sauvegarde[modifier]

Le Paraguay n’a pas de pratique inscrite au registre des meilleures pratiques de sauvegarde.

Liste de sauvegarde d’urgence[modifier]

Le Paraguay n’a pas de pratique inscrite sur la liste de sauvegarde d’urgence.

Logo représentant 1 étoile or et 2 étoiles grises
Ces conseils de voyage sont utilisable. Ils présentent les principaux aspects du sujet. Si une personne aventureuse pourrait utiliser cet article, il nécessite cependant d’être complété. Lancez-vous et améliorez-le !


Laisser une réponse