Cathédrale de Naumburg

Découvrir la cathédrale de Naumburg

Située dans la partie orientale du bassin de Thuringe, la cathédrale de Naumburg ou cathédrale de Nambourg, dont la construction a commencé à partir de 1028, est un témoignage exceptionnel de l’art et de l’architecture du Moyen Âge. Sa structure romane flanquée de deux chœurs gothiques témoigne d’un style de transition entre la fin du style roman et le début du gothique. Le jubé ouest, qui date de la première moitié du xiiie siècle, reflète des changements dans la pratique religieuse et l’inclusion de la science et de la nature dans les arts figuratifs. Ce jubé ainsi que les sculptures grandeur nature des fondateurs de la cathédrale sont des chefs-d’œuvre de l’atelier connu sous le nom de « l’atelier du Maître de Naumburg ».

Valeur universelle exceptionnelle de la cathédrale de Nambourg

Brève synthèse

La cathédrale de Naumburg qui se trouve dans le sud du Land de Saxe-Anhalt, est un témoignage unique de l’art et de l’architecture du Moyen Âge. La construction d’une majeure partie de l’église elle-même remonte au XIIIe siècle. De forme basilicale, l’édifice se compose d’une nef flanquée de deux chœurs gothiques à l’est et à l’ouest. Le chœur ouest, avec les célèbres statues-portraits des douze fondateurs de la cathédrale, et le jubé ouest sont les chefs-d’œuvre de l’atelier paneuropéen, dit du « maître de Naumburg », évocateur du lieu, qui conceptualisa intégralement toutes les parties du chœur ouest et en réalisa l’exécution du sol à la toiture en seulement six ans. Les reliefs et les sculptures polychromes du chœur et du jubé figurent parmi les plus remarquables du Moyen Âge. Le concept iconographique général et l’harmonieux mélange de l’architecture avec la statuaire et l’art du vitrail reflètent de façon unique les profonds bouleversements intervenus dans la pratique religieuse et les arts visuels du XIIIe siècle. Ces changements se sont traduits par un réalisme et une observation de la nature jusqu’alors inconnus, avec un recours aux sources antiques.

Critère (i) : L’église épiscopale de Naumbourg est unique parmi les cathédrales médiévales de par le chœur ouest dont la conceptualisation et la création sont dues à un brillant sculpteur, le « maître de Naumburg », et à son atelier. La combinaison organique entre l’architecture, la sculpture et le vitrail a créé une extraordinaire synthèse des arts. Les douze figures polychromes des fondateurs représentés en pied dans le chœur ouest, les reliefs de la passion du jubé occidental, le groupe de la crucifixion sur son portail et les nombreux chapiteaux sont des exemples éminents de la sculpture architecturale du Moyen Âge. L’une des figures fondatrices –Ute de Ballenstedt– est considérée comme une des icônes de la sculpture gothique. Elles sont sculptées dans la masse, tout comme les piliers taillés dans un même bloc de pierre, et les différentes matières s’intègrent dans le tissu architectural et son mode de construction. Une intelligence singulière a présidé à la conception intégrée de l’architecture mêlée aux arts de la sculpture et du vitrail pour en faire une œuvre magistrale.

Critère (ii) : L’organisation de l’atelier de sculpteurs et de tailleurs de pierre connu comme étant celui du « maître de Naumburg » remonte au début du XIIIe siècle. Il représente l’un des pionniers et des vecteurs décisifs des innovations majeures en matière d’architecture et de sculpture dans la seconde moitié du XIIIe siècle. Le mouvement de l’atelier du maître de Naumburg passé du nord-est de la France vers les régions du Rhin moyen jusqu’aux frontières orientales du Saint-Empire romain germanique et au-delà dans le sud-ouest de l’Europe, témoigne de l’intensité des échanges culturels européens pendant le haut Moyen Âge.

Intégrité

Le bien inscrit comporte tous les attributs nécessaires à la transmission de sa valeur universelle exceptionnelle, en premier lieu la cathédrale et les éléments architecturaux, les sculptures et les œuvres d’art qu’elle renferme, tous conservés dans leur état d’origine. Les éléments structurels du XIIIe siècle sont intacts et ne souffrent pas des effets néfastes du développement ni d’aucune négligence. Les qualités visuelles et les relations fonctionnelles avec le paysage urbain et culturel environnant ne sont pas entravées. La zone tampon reflète la morphologie urbaine de la vieille ville de Naumburg.

Authenticité

L’authenticité de la cathédrale de Naumburg est démontrée par la forme et les matériaux intacts de la cathédrale et des bâtiments, des œuvres d’art et des sculptures associés qui datent du haut Moyen Âge. Pour toutes les réparations, il a été utilisé des pierres provenant des carrières exploitées à l’origine pour édifier la cathédrale, et des travaux de restauration ont été effectués depuis le XIXe siècle. L’édifice a conservé ses fonctions originales et les offices religieux y sont célébrés régulièrement. L’emplacement et le cadre de la cathédrale au centre de la vieille ville de Naumburg sont inchangés, mais surtout, le bien présente un bon état de conservation.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

La cathédrale de Naumburg est protégée par la Loi sur la protection des monuments et bâtiments historiques du Land de Saxe-Anhalt (DenkmSchG LSA) qui correspond au plus haut niveau de protection légale disponible. Le Code fédéral de la construction et la Loi de planification régionale soutiennent la protection du bien à travers la réglementation des nouveaux aménagements. Tous les monuments et les sites culturels de la zone tampon figurent dans le registre des monuments du Land de Saxe-Anhalt. Les activités de construction dans la zone tampon sont soumises aux plans d’aménagement du territoire, aux plans de développement de la construction et aux statuts municipaux. Les plans d’urbanisme de la ville de Naumburg sont des instruments de base pour le tourisme durable.

La cathédrale et les bâtiments adjacents appartiennent aux chapitres combinés des cathédrales (les chapitres combinés des cathédrales de Merseburg et Naumburg et l’église collégiale de Zeitz). Cette fondation publique est chargée de la protection et de la conservation des monuments culturels qui lui sont confiés. Les travaux de conservation et d’entretien de l’édifice et la gestion générale du bien sont assurés par le propriétaire en étroite coopération avec le Ministère de la Culture du Land de Saxe-Anhalt et la Ville de Naumburg.

Il y a peu de pressions identifiées qui impactent sur la valeur universelle exceptionnelle de la cathédrale de Naumburg, bien que plusieurs facteurs nécessitent une gestion constante, comme les questions de circulation et la pollution de l’air. Le taux de fréquentation actuel et estimé du site est bien géré et conforme à l’estimation de la capacité de charge qui est régulièrement surveillée.

Il n’y a aucun plan de gestion du bien inscrit ; un plan de gestion a été préparé en 2014 pour un paysage culturel plus étendu qui inclut la cathédrale et soumet quelques orientations générales. Un système de suivi adéquat de l’état de conservation du bien est mis en place.

L’Association du patrimoine mondial Saale-Unstrut a été fondée en 2008 afin de guider les processus de proposition d’inscription au patrimoine mondial tout en contribuant à la défense des intérêts communautaires, avec l’engagement des parties prenantes privées et publiques.

Un centre de visiteurs international est planifié au sein du bien inscrit, bien que la proposition spécifique n’ait pas encore été transmise au Centre du patrimoine mondial pour examen, conformément au paragraphe 172 des Orientations.

© UNESCO http://whc.unesco.org/fr/list/1470″>Le Centre du Patrimoine mondial. Tous droits réservés.

À lire aussi  Kizhi Pogost

Naumbourg, en allemand Naumburg an der Saale, est une ville allemande d’environ 32 000 habitants, située dans le land de Saxe-Anhalt au bord de la Saale. Elle est réputée pour sa cathédrale Saints-Pierre-et-Paul, célèbre notamment pour sa statue d’Ute de Naumbourg.

La cathédrale Saints-Pierre-et-Paul (Dom St. Peter und Paul) est l’ancienne cathédrale de la ville de Naumbourg, dans le Land de Saxe-Anhalt, autrefois siège la principauté épiscopale de Naumbourg-Zeitz. C’est depuis la Réforme protestante la principale église luthérienne-évangélique de la ville.

Elle est située à l’emplacement de l’ancienne cathédrale datant du XIe siècle et date pour la plus grande partie de la première moitié du XIIIe siècle. Elle est de style roman saxon tardif. Le chœur occidental date du XIIIe siècle et il est de style gothique. Il est célèbre pour sa statuaire, dont la fameuse Ute de Naumbourg (1243-1249), et pour son jubé. C’est l’œuvre du maître de Naumbourg.

Nicolaus von Amsdorf y installe en 1542 le culte luthérien. Le dernier évêque catholique, en résidence à Zeitz, Julius von Pflug, meurt en 1564 et l’évêché disparaît, absorbé par le duché de Saxe. La cathédrale perd sa fonction de siège épiscopal.

C’est en 1028 que le pape Jean XIX concède le droit à la nouvelle bourgade de Naumbourg1, construite au début du siècle autour du château fort des margraves de Misnie, d’accéder au rang de siège épiscopal, jusqu’alors tenu par Zeitz. La construction de la nouvelle cathédrale débute quelques mois plus tard, à l’est de la collégiale Sainte-Marie. Elle est consacrée en 1044 par l’évêque Hunold de Mersebourg et placée sous le patronage de saint Pierre et de saint Paul. Le premier édifice, plus petit que l’actuel, est à trois nefs en forme de croix et de structure basilicale. Deux tours carrées se trouvent à l’est, à 7m à l’est de l’actuel jubé gothique. Une petite abside est construite entre les tours, servant de chœur, au-dessus d’une crypte. Les tours sont ceintes d’un mur à l’ouest dissimulant ainsi le chœur. Le portail principal se trouvait au sud.

À lire aussi  Lignes d'eau de défense hollandaises

À la place de l’actuel chœur occidental se trouvait la collégiale Sainte-Marie qui servait d’église pour le château fort des margraves. Des vestiges de ses murailles se trouvent dans les fondations des tours de l’ouest.

Mis à jour le 22 mars 2022 par Dico Voyage