Ville hanséatique de Lübeck

Découvrir la ville hanséatique de Lübeck

Ancienne capitale de la Ligue hanséatique et reine de la Hanse, elle a été fondée au XIIe siècle et fut jusqu’au XVIe siècle la métropole du négoce pour toute l’Europe du Nord. Elle reste encore aujourd’hui un centre de commerce maritime, spécialement avec les pays nordiques. Malgré les dommages qu’elle a subis durant la Seconde Guerre mondiale, la structure de la vieille ville est conservée avec ses résidences patriciennes des XVe et XVIe siècles, ses monuments publics (notamment la célèbre porte fortifiée en brique de la Holstentor), ses églises et ses greniers à sel.

Valeur universelle exceptionnelle la ville hanséatique de Lübeck

Brève synthèse 

Fondée en 1143 sur la côte Baltique de l’Allemagne du nord, Lübeck fut, de 1230 à 1535, l’une des principales villes de la Ligue hanséatique, une association de cités marchandes qui parvint à établir un monopole sur le commerce dans la mer Baltique et la mer du Nord. Le plan de l’îlot qui abrite la Vieille ville de Lübeck, avec sa forme en lame de couteau, est déterminé par deux voies principales parallèles qui courent le long de la crête de l’île, remonte à la fondation de la ville et témoigne de  son expansion en tant que centre commerçant de l’Europe du Nord. Les quartiers les plus riches, avec les maisons de commerce et les résidences des riches marchands se trouvaient à l’ouest, tandis que les petits commerçants et les artisans étaient à l’est. L’organisation socio-économique extrêmement stricte de la ville se reflète dans la disposition singulière des Buden, petits ateliers qui se trouvent dans les arrière-cours des maisons riches, auxquelles on accédait par un réseau étroit de venelles (Gänge).

Lübeck est resté un monument urbain caractéristique d’une structure historique significative, même si la ville a été sévèrement endommagée au cours de la Seconde Guerre mondiale. Près de 20 % des édifices ont été détruits,  dont ses plus célèbres monuments : la Cathédrale de Lübeck, les Églises Saint-Pierre et Sainte-Marie, et tout particulièrement le Gründungsviertel, le quartier situé au sommet de la colline où se pressaient les maisons à pignon des riches marchands. Une reconstruction sélective a permis de remplacer les principales églises et monuments.

À lire aussi  Cathédrale de León

Le site du patrimoine mondial exclut les parties de la ville entièrement reconstruites et comprend trois zones importantes pour l’histoire de Lübeck.  La première zone s’étend du Burgkloster au nord au quartier de St Aegidien au sud. Le Burgkloster, couvent dominicain construit à la suite d’un vœu prononcé à la bataille de Bornhöved (1227), contient les fondations du château d’origine édifié par le comte Adolf von Schauenburg sur l’isthme de Buku. Le site de Koberg conserve tout un quartier de la fin du XVIIIe siècle bâti autour d’une place publique bordée par deux importants monuments, l’Église Saint-Jacques et l’Hôpital du Saint-Esprit. Le quartier entre la Glockengiesserstrasse et l’Aegidienstrasse conserve son plan d’origine et un nombre remarquable d’édifices médiévaux.

Entre les deux grandes églises qui définissent ses limites–l’Église Saint-Pierre au nord et la Cathédrale au sud–, la seconde zone inclut des rangées de superbes résidences patriciennes des XVe et XVIe siècles. Cette enclave sur la rive gauche de la Trave, avec ses greniers à sel et la Holstentor, renforce le caractère monumental d’une zone qui fut entièrement rénovée à l’apogée de l’époque de la Hanse (d’environ 1250 à 1400), lorsque Lübeck dominait le commerce dans le nord de l’Europe.

Placés au cœur de la ville médiévale, la troisième zone, autour de l’Église Sainte-Marie, de l’Hôtel de ville et de la place du marché, conserve les stigmates tragiques des terribles bombardements de la Seconde Guerre mondiale.

Critère (iv) : Exemples éminents d’un type de monuments, les quartiers les plus authentiques de la ville hanséatique de Lübeck illustrent la puissance et le rôle historique de la Ligue hanséatique.

Intégrité

Les quartiers préservés de la Vieille ville montrent l’unité de la structure médiévale de la ville hanséatique et en font un monument européen de haut rang. L’impression d’ensemble de la Vieille ville est renforcée par des édifices marquants de caractère religieux ou séculier, tandis que l’effet combiné est révélé par la silhouette unique de la ville avec ses sept clochers élevés.

À lire aussi  Région de Nzérékoré

Authenticité

Le centre de la Vieille ville est entouré d’eau de tous les côtés et, en partie, de quais et de parcs. Malgré les dommages subis au cours de la Seconde Guerre mondiale, la structure de base de la Vieille ville, comprenant principalement des résidences patriciennes des XVe et XVIe siècles, des monuments publics (la fameuse Porte Holstentor en brique), des églises et des greniers à sel, reste inchangée. Jusqu’à ce jour, son plan est clairement identifiable comme un chef-d’œuvre harmonieux, complet, et sa silhouette exceptionnellement uniforme est visible de loin.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Les lois et règlements de la République fédérale d’Allemagne et de l’État de Schleswig-Holstein garantissent la cohérence de la protection de la ville hanséatique de Lübeck. Le grand nombre de monuments historiques et l‘îlot de la Vielle ville sont protégés par la Loi sur la protection et la conservation des monuments du Land de Schleswig-Holstein.

Le Plan de préservation des monuments sert de base pour la planification urbaine et les interventions architecturales spécifiques. En outre, le centre historique de Lübeck est protégé par un statut de préservation et un statut de conception ; même les quartiers de la fin du XIXe siècle qui entourent la Vieille ville bénéficient d’un statut de préservation. Le programme de développement régional du Land de Schleswig-Holstein assure la protection de l’intégrité visuelle de la silhouette du bien du patrimoine mondial.

La Ville de Lübeck est responsable de la gestion du bien du patrimoine mondial. La coordination entre les acteurs est organisée par un commissaire du patrimoine mondial au sein de la structure municipale, afin de signaler les menaces potentielles sur la valeur universelle exceptionnelle et d’assurer l’intégration des questions appropriées dans les procédures de planification, de veiller à une approche intégrée de la surveillance et à un développement durable du bien du patrimoine mondial. En conjonction avec le plan de gestion, ce système de protection différenciée garantit une préservation efficace de la valeur historique du bien. Afin de protéger et maintenir sa valeur universelle exceptionnelle, une zone tampon et des perspectives visuelles additionnelles à l’extérieur de la zone tampon ont été mises en place pour assurer la protection à long terme et la préservation durable de l’intégrité visuelle et structurelle.

À lire aussi  Mine d'argent d'Iwami Ginzan et son paysage culturel

En outre, des experts extérieurs se réunissent régulièrement au sein d’organismes consultatifs pour surveiller la qualité de la planification et de la construction urbaine et débattre de solutions appropriées.

Un concept de développement du tourisme (CDT) constitue la base des stratégies pour la gestion du tourisme et des visiteurs.

© UNESCO https://whc.unesco.org/fr/list/272 Le Centre du Patrimoine mondial. Tous droits réservés.

La Hanse, Ligue hanséatique, Hanse germanique ou Hanse teutonique est l’association historique des villes marchandes de l’Europe du Nord autour de la mer du Nord et de la mer Baltique. Elle se distingue des autres hanses en ce sens que son commerce repose sur des privilèges jalousement défendus qui leur sont octroyés par divers souverains européens.

Pendant trois siècles, cette Hanse en particulier, et à un moindre degré les hanses par extension, ont eu un rôle dominant au niveau commercial, puis politique, en Europe

Lübeck est une ville hanséatique d’Allemagne du Nord, dans le Land de Schleswig-Holstein. Avec une population de 217 198 habitants (2018), c’est la deuxième ville du Schleswig-Holstein, après Kiel, la capitale du Land. Son code de plaque d’immatriculation est HL.

Ce port de la mer Baltique est également surnommé « la reine de la Hanse » : c’était en effet la capitale de la Ligue hanséatique.

La ville fait partie de la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, notamment pour son architecture de briques rouges.

De nombreux dolmens du Néolithique témoignent d’une première cité dans les limites et aux alentours de la ville actuelle.

Mis à jour le 30 mars 2022 par Dico Voyage