Kyiv : Cathédrale Sainte-Sophie et ensemble des bâtiments monastiques et Laure de Kyiv-Petchersk

Découvrir Kyiv : Cathédrale Sainte-Sophie et ensemble des bâtiments monastiques et Laure de Kyiv-Petchersk

La cathédrale Sainte-Sophie de Kiev est un monument de la Rus’ de Kiev, situé au sein de la réserve nationale Sophie de Kiev, à Kiev, en Ukraine. Il s’agit aujourd’hui de l’un des monuments les plus connus d’Ukraine, ainsi que du premier site inscrit sur la liste du patrimoine mondial par l’UNESCO dans ce pays.

Conçue pour rivaliser avec l’église Sainte-Sophie de Constantinople, la cathédrale Sainte-Sophie de Kyiv symbolise la « nouvelle Constantinople », capitale de la principauté chrétienne créée au XIe siècle dans une région évangélisée après le baptême de saint Vladimir en 988. Le rayonnement spirituel et intellectuel de la laure de Kyiv-Petchersk contribua largement à la diffusion de la foi et de la pensée orthodoxes dans le monde russe aux XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles.

Valeur universelle exceptionnelle de la Cathédrale Sainte-Sophie

Brève synthèse

Kyiv : cathédrale Sainte-Sophie et ensemble des bâtiments monastiques et laure de Kyiv-Pechersk se compose de deux ensembles exceptionnels de monuments du patrimoine culturels du Moyen-âge et du début de la période moderne (périodes de la Rus’ kiévienne et de l’Hetmanat).

Le bien est constitué de deux composantes : la cathédrale Sainte-Sophie et ses bâtiments monastiques d’une part et l’ensemble monastique de la laure de Kyiv-Pechersk avec l’église du Sauveur à Berestovo d’autre part.

La cathédrale Sainte-Sophie, située dans le centre historique de Kyiv, est un des principaux monuments représentant l’architecture et l’art monumental du début du XIe siècle. Elle fut construite avec le concours des constructeurs locaux et des maîtres byzantins sous le règne du grand prince de Kyiv, Yaroslav le Sage, pour tenir de rôle d’église chrétienne de la capitale de la principauté de Kyiv. La cathédrale a conservé ses décors intérieurs anciens, et l’intégrité de sa collection de mosaïques et de fresques du XIe siècle est font un ensemble unique. Parmi ses chefs d’œuvre on peut citer le Pantocrator, la Vierge orante, la Communion des Apôtres, le Deïisis et l’Annonciation. L’architecture et l’art monumental de la cathédrale a largement influencé l’architecture et la décoration des temples de la Rus’ kiévienne. Les bâtiments monastiques construits aux XVIIe et XVIIIe siècles dans le style baroque ukrainien entourent la cathédrale. L’ensemble architectural comprend le clocher, la résidence du métropolite, le réfectoire, la porte Zaborovsky, la tour de l’entrée sud, les cellules des frères et le séminaire entourés d’un mur de pierre. Au fil des siècles, la cathédrale et les bâtiments monastiques ont exprimé une harmonie exceptionnelle d’architecture et de formes naturelles ainsi que l’esprit national et ont occupé une place importante dans le paysage historique traditionnel de Kyiv.

La laure de Kyiv-Pechersk est un ensemble architectural de bâtiments monastiques situé sur un plateau surplombant la rive droite du Dniepr. Cet ensemble, qui s’est formé sur plusieurs siècles en un assemblage organique tirant partie du paysage, domine la ville. Fondé par Saint Antoine et Saint Théodose au XIe siècle, le monastère est devenu un centre spirituel et culturel majeur qui a contribué de façon significative au développement de l’éducation, des arts et de la médecine. L’ensemble architectural de la laure de Kyiv-Pechersk comprend des églises de surface et souterraines construites entre le XIe au XIXe siècle qui s’étendent en un ensemble de grottes labyrinthiques sur plus de 600m, ainsi que des maisons d’habitations construites entre le XVIIe et le XIXe siècle. L’ensemble architectural a acquis son aspect moderne en raison des constructions datant des XVIIe et XVIIIe siècles réalisées au plus fort du Baroque ukrainien. Les principaux monuments de la laure de Kyiv-Pechersk sont la cathédrale de la Dormition, l’église de la Trinité-sur-la-Porte, le Grand beffroi, l’église de Tous-les-Saints, l’église du Réfectoire, les murs défensifs du monastère avec ses tours, l’ensemble des grottes de Saint-Antoine et de Saint-Théodose et les églises de surface, l’Exaltation de la Croix et la Nativité de la Vierge et l’église du Sauveur de Berestovo.

À lire aussi  Axoum

Pendant des siècles, le monastère de Kyiv-Pechersk, avec ses reliques des saints enterrés dans les grottes, a été l’un des centres de pèlerinage chrétien les plus importants du monde. 

Critère (i) : Kyiv : cathédrale Sainte-Sophie et ensemble des bâtiments monastiques et laure de Kyiv-Pechersk est un chef-d’œuvre du génie créateur humain à la fois par sa conception architecturale et par sa remarquable décoration.

La cathédrale Sainte-Sophie est un monument unique de l’architecture et de l’art monumental du début du XIe siècle, possédant la plus grande collection préservée de mosaïques et de fresques de cette période. Son architecture se distingue par des nefs supplémentaires ajoutées aux cinq absidioles centrales et la composition pyramidale de l’espace du dôme portant la croix sommitale. La décoration monumentale de la cathédrale compose un ensemble unique par sa conception qui reflète les grandes idées théologiques de l’époque et est un exemple exceptionnel de l’art byzantin. L’impressionnant panthéon des saints chrétiens dépeint dans la cathédrale est d’un foisonnement inégalé parmi les monuments byzantins de l’époque. Les peintures murales de la cathédrale comprennent aussi un ensemble exceptionnel de fresques séculaires dans les tours à escalier, réalisé dans la tradition de l’art byzantin.

L’ensemble de la laure de Kyiv-Pechersk est un chef d’œuvre de l’art ukrainien qui a acquis sa forme définitive à l’époque Baroque. Il intègre des structures et des constructions de surface et souterraines s’échelonnant entre le XIe et le XIXe siècle associées à un paysage d’une grande richesse.

Critère (ii) : Le bien résulte de l’interaction culturelle entre la Rus’ kiévienne, l’Empire byzantin et l’Europe de l’Ouest. L’architecture et la peinture monumentale du bien reflètent les changements par rapport à l’architecture byzantine et l’évolution des traditions artistiques qui prirent une nouvelle orientation sous l’influence d’une vision locale. Du point de vue de la tradition spirituelle et de l’organisation architecturale, le bien révèle la tradition architecturale cultuelle orthodoxe souterraine de la laure de Kyiv-Pechersk. La cathédrale de la Dormition est un exemple qui a inspiré de nombreuses constructions similaires réalisées en Europe de l’Est entre le XIIe et le XVe siècle.

À lire aussi  Site fossilifère de Chengjiang

Critère (iii) : Kyiv : cathédrale Sainte-Sophie et ensemble des bâtiments monastiques et laure de Kyiv-Pechersk porte un témoignage exceptionnel des traditions culturelles byzantines séculaires des pays voisins en général et de la Rus’ kiévienne en particulier. Au fil des siècles, le bien eut une influence spirituelle majeure en Europe de l’Est.

Critère (iv) : La cathédrale Sainte-Sophie est un édifice unique qui reflète dans son architecture et ses décorations murales les particularités de l’ordre des marguilliers. La construction de la cathédrale définit les fondements d’une école d’architecture qui eut un fort retentissement sur l’architecture cultuelle et l’art monumental de la Rus’ kiévienne puis de l’Europe de l’Est. La laure de Kyiv-Pechersk est un ensemble architectural d’une valeur exceptionnelle qui, sur une période de près de neuf siècles, reflète les changements des tendances stylistiques en matière d’architecture ainsi que le processus d’amélioration des structures techniques de construction.

Intégrité

Tous les éléments et attributs requis pour exprimer la valeur universelle exceptionnelle du bien inscrit sont compris dans les limites du bien et sont bien préservés.

Selon sa conception d’origine, la cathédrale Sainte-Sophie fut construite comme un élément architectural dominant un environnement urbain ouvert de manière à être vue de loin et de toutes part. Au XIXe siècle, le cadre de la cathédrale changea en raison de la modification du tissu urbain traditionnel.

L’intégrité de l’ensemble de la laure de Kyiv-Pechersk souffrit pendant la Seconde Guerre mondiale, lorsque la cathédrale de la Dormition – la principale église de la laure – fut presque entièrement détruite, à l’exception de sa tour sud-est. En 1999-2000, la cathédrale fut reconstruite pour lui rendre son apparence de la période baroque ukrainienne de la fin du XVIIIe siècle.

Concernant l’état hydrogéologique du bien, les grottes de la laure de Kyiv-Pechersk exigent un suivi constant du point de vue de leur état de leur conservation et de la mise en œuvre de mesures préventives.

Le développement urbain rapide, en particulier la construction de bâtiments de grande hauteur et le manque de protection et de mécanismes de planification constituent des menaces sur l’environnement immédiat du bien. L’intégrité du bien du point de vue de la relation spatiale entre ses composantes et leurs relations avec l’environnement urbain et le paysage monastique et fluvial requiert aussi une planification structurée afin de traiter toute les menaces potentielles.

À lire aussi  Sanctuaire de baleines d'El Vizcaino

Authenticité

Les attributs du bien reflètent sa valeur universelle exceptionnelle. Tous les éléments bâtis sont restaurés à l’aide de matériaux d’origine.

Les travaux de reconstruction entrepris à Sainte-Sophie ont été récompensés par la ‘Médaille d’or européenne pour la protection des monuments historiques’ en 1987. La cathédrale Sainte-Sophie et ses bâtiments monastiques sont utilisés comme musées à des fins pédagogiques et pour des événements d’État.

La laure de Kyiv-Pechersk est utilisée comme musée ainsi que pour des activités cultuelles correspondant à sa destination d’origine.

Bien que la proéminence de l’ensemble dans le panorama urbain ait diminuée du fait du développement urbain, le panorama traditionnel et la silhouette de la laure de Kyiv-Pechersk sur le Dniepr sont préservés.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

La laure de Kyiv-Pechersk a été classée « Réserve culturelle et historique d’État » en 1926, de même que la cathédrale Sainte-Sophie et ses bâtiments associés en 1934.

Le bien est géré conformément à la législation, notamment les lois de l’Ukraine sur la « Protection du patrimoine culturel » et la « Protection du patrimoine archéologique ». En outre, différents Décrets du cabinet des ministres de l’Ukraine offrent un cadre juridique spécifique pour la protection, la conservation et l’utilisation du bien.

La zone de conservation nationale ‘Sainte-Sophie de Kyiv’ et la Réserve culturelle et historique nationale de Kyiv-Pechersk sont gérées par le ministère de la Culture de l’Ukraine qui est aujourd’hui responsable de la gestion opérationnelle de la totalité du bien.

Selon la législation nationale, des plans de l’organisation du territoire des deux éléments constitutifs du bien (zone de conservation nationale ‘Sainte-Sophie et Kyiv’ et Réserve culturelle et historique nationale de Kyiv-Pechersk) ont été élaborés. Ces plans définissent les limites et le mode de gestion de la zone tampon du bien, le plan d’action pour la restauration, la conservation et la protection du bien. Ils correspondent au plan de conservation. En outre, des plans annuels de restauration des monuments, de territoires et de systèmes d’ingénierie du bien sont approuvés au niveau national.

Afin de garantir la préservation des grottes des Varanges, un projet de programme de conservation et de plan d’action a été élaboré pour la partie des grottes qui requiert des mesures préventives et de réhabilitation.

Pour faire face aux défis de conservation et de gestion, le plan de gestion devra être pleinement opérationnel. L’application des mesures législatives et réglementaires sera fondamentale pour garantir le maintien de la valeur universelle exceptionnelle du bien. Des outils de planification devront être mis en place afin de garantir qu’une politique basée sur l’étude du paysage urbain et de perspectives définies contrôlera le développement dans la zone tampon et le cadre général du bien.

© UNESCO https://whc.unesco.org/fr/list/527″>Le Centre du Patrimoine mondial. Tous droits réservés.

Mis à jour le 19 mars 2022 par Dico Voyage