Parc naturel régional des Grands Causses

Le parc naturel régional des Grands Causses est un parc naturel du sud-est de l’Aveyron en France.

La moité est du parc se trouve dans la zone tampon du paysage culturel de l’agro-pastoralisme méditerranéen « Les Causses et les Cévennes » inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO tandis que les parties au sud et à l’est du plateau du Larzac sont dans la zone centrale inscrite au patrimoine.

Les Causses et les Cévennes sont deux territoires du Massif central méridional, en France, inscrits conjointement au patrimoine mondial par l’UNESCO depuis 2011 sous l’intitulé « Les Causses et les Cévennes, paysage culturel de l’agro-pastoralisme méditerranéen ». Ces territoires sont parmi les derniers à être dédiés, en Europe occidentale, à l’agropastoralisme.

Le site constitue un paysage de montagnes tressées de profondes vallées qui est représentatif de la relation existant entre les systèmes agropastoraux et leur environnement biophysique, notamment au travers des drailles ou routes de transhumance. Les villages et les grandes fermes en pierre situées sur les terrasses profondes des Causses reflètent l’organisation des grandes abbayes à partir du XIe siècle. Le mont Lozère, faisant partie du site, est l’un des derniers lieux où l’on pratique toujours la transhumance estivale de la manière traditionnelle, en utilisant les drailles.

Les Causses et les Cévennes sont d’une exceptionnelle richesse écologique. Ils offrent une importante diversité de milieux naturels du fait d’une grande alternance en matière d’altitude, de composition du sous-sol, de climat, etc. Ainsi, ces paysages s’étagent très rapidement de la basse montagne (à 200 m d’altitude) à la moyenne montagne (à 1 700 m d’altitude) ; se composent aussi bien de schiste, de granite que de calcaire, soumis à des degrés d’érosion variés multipliant les niches écologiques) ; et sont soumis à des influences climatiques variées, tant méditerranéennes qu’océaniques et continentales

Les paysages des hautes terres des Causses ont été façonnés par l’agropastoralisme durant trois millénaires. Au Moyen Âge, le développement des villes dans les plaines méditerranéennes environnantes et, en particulier, la croissance des institutions religieuses, ont suscité l’évolution d’une structure agraire basée sur l’agropastoralisme, dont les fondements sont encore en place aujourd’hui. Trop pauvre pour accueillir des villes, trop riche pour être abandonné, le paysage des Causses et des Cévennes est le résultat de la modification de l’environnement naturel par des systèmes agropastoraux pratiqués durant un millénaire. Les Causses et les Cévennes présentent pratiquement chacun des types d’organisation pastorale rencontrés sur le pourtour de la Méditerranée (agropastoralisme, sylvopastoralisme, transhumance et pastoralisme sédentaire). La zone a une vitalité remarquable résultant du vif renouveau des systèmes agropastoraux1.

Mis à jour le 13 mars 2022 par Dico Voyage