La Vallée du Madriu-Perafita-Claror

Découvrir la Vallée du Madriu-Perafita-Claror

Le paysage culturel de la vallée du Madriu-Perafita-Claror est un microcosme qui témoigne du génie déployé par les populations des Pyrénées au cours du millénaire pour exploiter les ressources locales. Ses paysages spectaculaires de montagnes déchiquetées et de glaciers, avec ses alpages et ses profondes vallées boisées, couvrent une zone de 4 247 ha, soit 9% de la superficie totale de l’Andorre. La vallée reflète les mutations du climat, des conditions économiques et des systèmes sociaux, ainsi que la permanence du pastoralisme et d’une forte culture montagnarde, illustrée notamment par la permanence d’un système de gestion communale des terrains datant du XIIIe siècle. Le site, dernier endroit du pays à ne pas disposer de route, comprend des habitations notamment des cabanes d’été pour les bergers, des champs en terrasse, des sentiers empierrés et des vestiges de fonderie.

Valeur universelle exceptionnelle de la Vallée du Madriu-Perafita-Claror

Brève synthèse

La Vallée du Madriu-Perafita-Claror est une unité géographique singulière située au sud-est de la Principauté d’Andorre, au cœur des Pyrénées. Elle occupe une superficie de 4 247 ha, soit un peu plus de 9% du territoire national. Une zone périphérique de protection d’une superficie de 4 092 ha entoure cet espace.

La partie haute de la vallée est un paysage glaciaire, exposé, avec des falaises escarpées et spectaculaires, des glaciers rocheux et des lacs glaciaires. Plus bas, la vallée se rétrécit et se fait plus boisée, tandis que dans sa dernière section, la rivière s’engouffre dans une courte gorge. Une vallée secondaire, la vallée de Perafita-Claror, rejoint la vallée du Madriu depuis le sud-ouest.

La Vallée du Madriu-Perafita-Claror est un microcosme qui illustre la façon dont l’homme a tiré parti des ressources montagnardes durant les derniers millénaires. Elle reflète aussi la persistance d’un ancien système de gestion communale des terres – quatre communes possèdent des terres dans le bien. Ses paysages glaciaires spectaculaires aux vastes pâturages et aux vallées boisées reflètent les changements climatiques, l’économie et les systèmes sociaux, ainsi que la persistance du pastoralisme et d’une forte culture montagnarde. Le site, dernier endroit du pays à ne pas disposer de route, comprend, entre autres, divers complexes agropastoraux de haute montagne, des centres agricoles de moyenne montagne, un système de communication fondé sur un réseau de sentiers partiellement pavés, et les vestiges d’une activité sidérurgique particulière : la forge à la catalane.

Dans le détail, le bien comprend de nombreuses traces d’occupation humaine qui expriment de manière singulière la parfaite symbiose et le précieux équilibre entre la terre et les hommes, entre leurs ressources et leurs besoins ; parmi celles-ci des bordes ou petites cabanes au toit de pierre voûté, dont certaines sont encore utilisées par les bergers; des ruines des orris, étables et fromageries; des maisons flanquées d’une grange où l’on entreposait grain et foin ; les traces des champs en terrasse et de fonderies ; des murets de pierre et des chemins pavés, etc.

Critère (v): La Vallée du Madriu-Perafita-Claror est un microcosme qui fournit une image représentative de la manière dont ses habitants ont recueilli les rares ressources des hautes Pyrénées au cours des derniers millénaires pour créer un environnement vivant durable, en harmonie avec le paysage de montagne. La vallée rappelle un ancien système communal de gestion des terres qui subsiste depuis plus de 700 ans.

Intégrité

L’intégrité de la Vallée du Madriu-Perafita-Claror repose sur l’unicité géographique et historique qui la caractérise. La vallée forme une unité cohérente de 4 247 ha dans laquelle se conjuguent des valeurs culturelles et naturelles. Dans ce paysage culturel encyclopédique et essentiel, la sédimentation de faits physiques et d’expériences anthropiques est continue. Les zones tampons, incluant l’élargissement réalisé en 2006 jusqu’à la frontière internationale entre l’Andorre et l’Espagne, permettent de protéger la totalité du bien.

Authenticité

La Vallée du Madriu-Perafita-Claror présente un témoignage intégral, complet et extraordinairement bien conservé, d’une façon de vivre et d’établir la relation entre le territoire et ses habitants, entre la nature et la culture.

Dans la vallée, une relation singulière entre les populations et la nature s’exprime. Basée sur le respect pour l’environnement et sur son caractère emblématique, cette relation n’a jamais faibli chez les populations locales. Son caractère est défini par l’utilisation sage des ressources qu’offre la montagne et par le profond respect des valeurs et des qualités qui s’y associent. Les normes coutumières qui l’ont préservée et qui la régissent sont le fruit de cette symbiose entre l’homme et son milieu. La Vallée du Madriu-Perafita-Claror conserve ses qualités intactes. Historiquement préservée grâce à son éloignement des foyers de pression urbaine et, en grande partie, grâce à l’absence de route, les quelques interventions susceptibles de nuire à son authenticité, comme l’emploi de certains matériaux de construction ou la présence de cabanes mobiles, peu en accord avec le caractère patrimonial de la vallée, sont parfaitement réversibles.

Eléments requis en matière de protection et de gestion

Classée bien d’intérêt culturel dans la catégorie de paysage culturel, en 2005, la Vallée du Madriu-Perafita-Claror est protégée par la Loi 9/2003 du patrimoine culturel d’Andorre. En 2006, la zone de protection prescrite par la Loi a été harmonisée avec la zone tampon.

Pour ce qui est de la gestion du bien, en accord avec la Loi et les décrets de déclaration et de protection, les quatre administrations locales concernées par la gestion de la vallée ont rédigé et approuvé un document de gestion qui a reçu l’approbation du Gouvernement andorran. Le Plan de Gestion de la Vallée du Madriu-Perafita-Claror,  entré en vigueur le 28 décembre 2011, prévoit la préservation du paysage culturel, de la biodiversité, de la faune et de la flore. En accord avec les objectifs de conservation efficiente, il régule les activités qui s’y associent et établit le développement d’activités durables. Notamment, il met l’accent sur le maintien des activités traditionnelles, comme l’agriculture qui a sensiblement décliné et devra faire l’objet de programmes de revitalisation et de soutien, afin que le paysage culturel de la Vallée du Madriu-Perafita-Claror reste un paysage vivant et qu’il conserve l’authenticité que lui confère le maintien de ces pratiques culturelles. D’autre part, la priorité a été donnée à la réalisation d’une stratégie globale d’accès au bien.

© UNESCO https://whc.unesco.org/fr/list/1160 Le Centre du Patrimoine mondial. Tous droits réservés.

La vallée du Madriu-Perafita-Claror (Vall del Madriu-Perafita-Claror en catalan) est une vallée glaciaire pyrénéenne située au sud-est de la principauté d’Andorre. C’est le seul site de ce pays à être classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il est également reconnu site Ramsar et classé catégorie VI par l’UICN.

La vallée Madriu-Perafita-Claror possède de nombreux lacs et cours d’eau mais abrite également le plus important ensemble de zones humides de l’Andorre avec près de 350 sites répertoriés

Mis à jour le 7 avril 2022 par Dico Voyage