Zec de la Rivière-Blanche

La Zec de la rivière Blanche est une zone d’exploitation contrôlée, située dans les cantons de Larue et de Neilson, dans le territoire non organisé du Lac-Blanc, dans la municipalité régionale de comté (MRC) de Portneuf, en Haute-Batiscanie, dans la région administrative de la Capitale-Nationale, au Québec, Canada.

La zec de la Rivière-Blanche est un territoire de 729,0 km2 situé sur le versant Est de la vallée de la rivière Batiscan et sur le versant nord de la rivière à Pierre. Cette zec est traversée par la rivière à Moise et son territoire fait entièrement partie de la Batiscanie. Cette zec a été constituée en 1978, à la suite de l’abolition des clubs privés de chasse & pêche sur les terres publiques.

Le seul poste d’accueil de la zec est situé aux « chutes de la Marmite », à 7,1 km au nord-est du centre du village de Rivière-à-Pierre. Le bureau administratif de la zec est situé au 710, rue Bouvier local 195A, Québec (Québec), G2J 1C2.

Les principales activités récréotouristiques sur le territoire de la zec sont: cueillette de petits fruits, chasse, pêche, activités nautiques (baignades, canot, kayak, navigation de plaisance), VTT, autoneige, camping, expéditions en forêt, observation de la flore et de la faune, etc. Sur son site Internet, l’ASM publie divers calendriers: de pêche, de chasse, d’ouverture et de fermeture des plans d’eau, des opérations forestières… Les amateurs de la nature peuvent ainsi s’informer pour planifier leurs activités récréotouristiques. La zec dispose de quatre terrains de camping semi-aménagés aux abords des lacs Batiscan, Blanc, La Salle et Lietto.

Les principales espèces de poisson pêchées dans la zec sont: omble de fontaine (truite mouchetée), omble chevalier (truite rouge), touladi (truite grise) et la perchaude. Les pêcheurs sportifs ont accès à 27 plans d’eau pour la pêche à la mouche. Deux sections de rivière et aussi 22 lacs (généralement ceux réservés à la pêche à la mouche) ouvrent le 2ème samedi de juin afin de répartir la qualité de pêche. En sus, 15 lacs ne sont pêchés que les samedis afin d’éviter leur surexploitation et par conséquent, leur fermeture trop rapide dans la saison.

À lire aussi  Les activités à faire avec bébé à Paris : notre sélection !

Géographie[modifier]

Le territoire de cette zec est bornée au sud par la Réserve faunique de Portneuf, à l’ouest par la zec Jeannotte, au nord par la Réserve faunique des Laurentides et à l’Est par la zec Batiscan-Neilson. La rivière Batiscan constitue la limite ouest de la zec, au nord de rivière Miguick. Le mont View atteignant 426 m d’altitude s’avère le plus haut sommet de la zec.

Les cinq rivières de la zec sont toutes exploitées pour la pêche[1]:

Le territoire de la zec compte 240 lacs dont 150 sont exploités pour la pêche, notamment les lacs Brochu, Drôle, Gaston et Gorren. Les principaux lacs sont:

  • le lac Batiscan (orienté Est-Ouest) qui fait la limite nord-est du territoire de la zec,
  • le lac Lasalle, situé au centre de la zec,
  • le Lac Blanc,
  • le « lac Ci-joint »,
  • le lac Constantin.

Depuis le village de Rivière-à-Pierre, la principale voie d’accès à la zec est constituée d’un tronçon de route forestière de 30 km en remontant en partie la [:w:Rivière à Pierre|rivière à Pierre]] et la rivière Blanche, ainsi que traversant la Réserve faunique de Portneuf (routes 2 et 29). Le réseau routier de la zec comporte 130 km carrossables. La route au nord de la rivière aux Éclairs permet d’accéder à une dizaine de plans d’eau, notamment les lacs Seaton, Montplaisir et « des Passes », ainsi qu’à la rivière à Moïse. Le lac Batiscan est accessible par voie terrestre ou par bateau en utilisant la rivière à Moïse.

En voiture[modifier]

Trajet pour accéder au poste de d’accueil situé aux chutes de la marmite à Rivière-à-Pierre:

  • De Montréal (257 km, h 23 min), prendre l’autoroute 40 (rive Nord) en direction Est, jusqu’à Sainte-Anne-de-la-Pérade; prendre la route 354 (direction nord), jusqu’à Saint-Casimir; prendre la route 363 (direction nord), en traversant les villages de Saint-Ubalde, Notre-Dame-de-Montauban et Rivière-à-Pierre; prendre la rue Principale (direction est), jusqu’à l’accueil de la zec.
  • De Québec (103 km, h 39 min), prendre l’autoroute 40 (direction Ouest), jusqu’à Neuville; prendre la route 365 (direction nord) en passant au village de Pont-Rouge, Saint-Raymond, Saint-Léonard-de-Portneuf et Rivière-à-Pierre; prendre la rue Principale (direction est), jusqu’à l’accueil de la zec.
  • Randonnée pédestre  – Pistes non balisées.
  • Canotage et promenade en bateau  – Le panorama est bucolique autour des principaux lacs forestiers et sauvages.
  • Chasse aux gros gibiers  – Chasse à l’arc, arbalète et arme à feu selon les périodes autorisées et les zones désignées pour l’orignal, le cerf de virginie et l’ours.
  • Chasse aux petits gibiers  – Chasse à la gélinotte huppée et au lièvre.
  • Pêche sportive  – Les pêcheurs sont tenus de respecter les quotas et les zones de pêche.

Boire un verre / Sortir[modifier]

Campings[modifier]

  • Quatre sites de camping dans la zec  – L’ASM offre quatre terrains de camping qui sont aménagés respectivement en bordure des lacs Batiscan, Blanc, La Salle et Lietto. Ces campings de type rustiques comportent des toilettes sèches, des tables de pique-nique, des pots à feu. À l’accueil, les visiteurs peuvent s’approvisionner en bois pour alimenter les feux de camp. La zec offre une aire de remisage au km 27, soit au lac Lorenzo. La zec s’est dotée d’un code de conduite pour les utilisateurs.

Chalet[modifier]

  • 1 Réserve faunique de Portneuf Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une réserve faunique de la MRC de Portneuf, dans la Capitale-Nationale, au Québec. Elle est administrée par la SÉPAQ.
  • 2 Zec de la Bessonne Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Zone d’exploitation contrôlée (ZEC) couvrant 524,5 km2, chevauchant les territoires de La Tuque, La Bostonnais et Lac-Édouard. Elle se situe à 10 km à l’est du centre-ville de La Tuque. Six rivières traversent son territoire.
  • 3 Zec Jeannotte Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Zone d’exploitation contrôlée (ZEC) situé dans la municipalité de Lac Édouard, à une trentaine de kilomètres à l’est de la ville de La Tuque. Son territoire qui s’avère une île, est plus ou moins encadré par le lac Édouard, la rivière Jeannotte et la rivière Batiscan.
  • 4 Réserve faunique des Laurentides Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Jadis désigné « Parc des Laurentides », ce parc couvre 7 934 km2 chevauchant les régions de la Capitale-Nationale et de Saguenay-Lac-Saint-Jean. Ce parc fait partie des réserves fauniques du Québec.
  • 5 La Tuque Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Ville de la Haute-Mauricie, au Québec, comptant 11 001 habitants en 2016. Les trois réserves indiennes qui sont enclavées sur son territoire, ont leur propre administration. Ce vaste territoire de 28 099 km2, surtout forestier, s’avère un paradis des activités récréotouristiques.
  • 6 Lac-Édouard Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Municipalité de la Haute-Batiscanie, le village de Lac-Édouard est situé en bordure du lac Édouard. Cette municipalité s’est fusionnée à La Tuque en 2003 et a été reconstituée en 2006. Cette localité est réputée pour son sanatorium qui a été en opération durant la première moitié du XXe siècle, pour sa vocation économique dans la sylviculture et pour ses activités récréotouristiques (villégiature, pourvoyeurs, activités nautiques, autoneige, VTT).
  • 7 Zec Batiscan-Neilson Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Zone d’exploitation contrôlée (ZEC) de la MRC de Portneuf, faisant partie du versant hydrographique de la rivière Sainte-Anne.
Logo représentant 1 étoile or et 2 étoiles grises
L’article de ce parc est utilisable. Il contient des informations suffisantes dans les rubriques arriver, voir, se loger et manger. Si une personne aventureuse pourrait utiliser cet article, il nécessite cependant d’être complété. Lancez-vous et améliorez-le !


À lire aussi  Côte de la découverte – Réserves de la forêt atlantique

Mis à jour le 4 décembre 2021 par Dico Voyage