Chaussée des Géants et sa côte

Destination la chaussée des Géants et sa côte

Au pied des falaises qui bordent le plateau d’Antrim en Irlande du Nord, la Chaussée des Géants, composée de quelque 40 000 colonnes de basalte, s’enfonce doucement dans la mer. Elle a inspiré des légendes où des géants l’utilisaient pour franchir la mer jusqu’en Écosse. Les études géologiques qui lui ont été consacrées depuis 300 ans ont contribué au développement des sciences de la Terre et montré que ce paysage spectaculaire s’expliquait par des activités volcaniques datant du tertiaire, il y a quelque 50 à 60 millions d’années.

Valeur universelle exceptionnelle de chaussée des Géants et sa côte

Brève synthèse

La Chaussée des Géants et sa côte constituent une zone spectaculaire à l’importance géologique mondiale située sur la côte maritime, au bord du plateau d’Antrim, en Irlande du Nord. L’élément le plus caractéristique et distinctif du site consiste en la mise à nu d’environ 40 000 grandes colonnes de basalte de forme polygonale régulière et de section horizontale parfaite formant un pavement. Ce décor spectaculaire a inspiré des légendes de géants traversant la mer à grandes enjambées pour se rendre en Écosse. Célébré dans les arts et la science, le site a attiré les visiteurs pendant au moins 300 ans, au point d’être considéré comme un symbole de l’Irlande du Nord.

L’accès à un grand nombre d’affleurements géologiques singuliers et à des formations polygonales en colonnes constitués il y a 60 millions d’années en fait un site géologique classique pour l’étude du volcanisme basaltique. Les caractéristiques de la Chaussée des Géants et sa côte, en particulier les strates mises à nu dans les parois des falaises, ont déterminé le processus de compréhension des séquences d’activité de l’histoire géologique de la Terre.

À lire aussi  Barbizon

Critère (vii) : Les colonnes et le basalte massif de la falaise au bord du plateau d’Antrim offrent un spectacle d’une beauté naturelle exceptionnelle. L’importance des portions de roche visibles et la qualité des colonnes apparentes des falaises et de la Chaussée sont autant d’éléments d’une importance considérable.

Critère (viii) : L’activité géologique de l’ère tertiaire est clairement illustrée par l’alternance bien visible de coulées de lave et de lits interbasaltiques sur la côte de la Chaussée. L’interprétation de cette alternance a permis l’analyse détaillée des événements tertiaires dans l’Atlantique Nord. La jointure extrêmement régulière des colonnes de basalte tholéiitique est une caractéristique spectaculaire visible de manière exemplaire à la Chaussée des Géants. La Chaussée elle-même est une formation unique constituant une section horizontale superlative à travers les laves basaltiques en colonnes.

Intégrité

Le National Trust possède et gère la plupart des 70 ha du site. L’accès à la côte se fait au moyen d’un réseau de sentiers pédestres permettant aux visiteurs de contempler le paysage côtier à partir des points culminants de la falaise et aussi d’observer les particularités géologiques de près. Le sentier est généralement discret ; il est surveillé et entretenu de manière à conserver ses conditions de sécurité. Les affleurements de la falaise et les pierres de la chaussée, attributs essentiels du bien, sont protégés en vertu de leur propriété perpétuelle par le National Trust. Le prélèvement de pierres « souvenirs » sur la Chaussée, pratiqué avant que la zone soit protégée, a depuis longtemps cessé.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Le bien fait l’objet de nombreuses couches de protection statutaire et non statutaire. Outre le statut de patrimoine mondial, la majorité du bien est une Réserve naturelle nationale et fait aussi partie de la Giant’s Causeway and Dunseverick Area of Special Scientific Interest. Presque toute la zone terrestre du bien (principalement ses falaises maritimes végétalisées) a été désignée en tant que Special Area of Conservation (SAC) — zone spéciale de conservation — de la côte de l’Antrim Nord en vertu de la Habitats Directive (Natura 2000). Le classement de la côte de la Chaussée en tant que Area of Outstanding Natural Beauty (AONB) — zone de beauté naturelle exceptionnelle —, qui couvre une zone de paysages côtiers spectaculaires s’étendant sur 29 km environ, accorde une reconnaissance formelle et statutaire à la qualité du paysage.

À lire aussi  Parc naturel de l'Ardenne méridionale

Le Gouvernement britannique protège les biens du patrimoine mondial et leur environnement dans le cadre de l’aménagement du territoire grâce à l’organisation de politiques et de plans régionaux et locaux. Les Planning Policy Statements (PPS) concernant l’Irlande du Nord édictent les politiques d’aménagement du territoire et d’autres sujets d’aménagement. Deux PPS se rapportent spécialement aux biens du patrimoine mondial et aux SAC, notant que « tout développement qui porterait atteinte à de tels sites ou à l’intégrité de leur cadre ne sera pas autorisé, sauf dans le cas de circonstances exceptionnelles. »

Le National Trust détient la majorité des terres en propriété inaliénable, 5 % environ du bien relevant de la propriété privée. Le Crown Estate est considéré comme le propriétaire légal de toutes les terres comprises dans la zone de balancement des marées et exerce ses droits sur le fond marin des eaux territoriales. Un Groupe de pilotage du patrimoine mondial comprenant les parties prenantes concernées fournit le cadre réglementaire de mise en œuvre du plan de gestion du bien, lequel assure la conservation du bien ainsi que la gestion des visites, la Chaussée étant l’attraction touristique la plus courue d’Irlande du Nord. Un centre d’accueil de premier ordre dont le but est d’améliorer la qualité de la visite et d’assurer l’intégration du centre au paysage afin de maintenir la beauté paysagère exceptionnelle du bien a été édifié par le National Trust.

Ce cadre réglementaire de gestion assure la mise en œuvre des éléments requis en matière de gestion du bien et de sa Valeur universelle exceptionnelle, ainsi que les éléments requis en matière de conservation issus des différents classements, tout en offrant une expérience de premier ordre aux visiteurs du bien.

À lire aussi  Église de pèlerinage de Wies

Le plan de gestion du patrimoine mondial de la Chaussée des Géants reconnaît que les effets continus de l’érosion naturelle altèreront progressivement les affleurements des falaises. Les itinéraires des sentiers, et probablement les limites du site également, pourraient être changés pour prendre en compte les effets de ce phénomène. La fluctuation du niveau de la mer ou une fréquence accrue des tempêtes pourraient aussi affecter à l’avenir le degré d’accessibilité ou de visibilité de la chaussée. Le suivi nécessaire des effets du changement climatique et de l’érosion est pris en compte dans le plan de gestion et dans le plan d’action associé.

D’autres menaces requérant une protection et une gestion efficaces comprennent la dégradation directe des éléments naturels du bien par l’impact humain. Cela est pris en compte par un contrôle et une gestion juridiques du National Trust. La dégradation du cadre du bien par l’impact humain résultant d’un développement impropre ou de l’utilisation des terres est traitée par des mesures de contrôle juridiques et d’aménagement du territoire.

© UNESCOhttp://whc.unesco.org/fr/list/369″>Le Centre du Patrimoine mondial. Tous droits réservés.

Mis à jour le 1 mars 2022 par Dico Voyage