Réserve écologique Marie-Jean-Eudes

La Réserve écologique Marie-Jean-Eudes constitue un territoire public de conservation situé dans le canton de Desaulniers, dans le territoire non organisé de la municipalité régionale de comté de Maskinongé, dans la région administrative de la Mauricie, au Québec, Canada. Cette réserve écologique est enclavée dans la partie Est de la réserve faunique Mastigouche.

Sa raison d’être de la Réserve écologique Marie-Jean-Eudes est d’assurer la protection d’écosystèmes représentatifs de la région écologique des Moyennes Laurentides de la Mauricie, laquelle appartient au domaine de l’érablière sucrière à bouleau jaune.

Cette petite réserve de 8,32 km2 est administrée par le Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec.

Histoire[modifier]

Le toponyme « Réserve écologique Marie-Jean-Eudes » évoque le mérite de sœur Marie-Jean-Eudes (née Marie-Bernadette-Eugénie Tellier) (1897-1978), botaniste. Tellier est considérée une pionnière dans l’étude des sciences naturelles au Québec; elle a notamment œuvré sur plus de 30 ans dans le domaine de la vulgarisation scientifique au sein du Cercle des jeunes naturalistes. Plusieurs articles en biologie, en géologie et surtout en botanique, ont été publiés sous sa plume.

Géographie[modifier]

Le territoire de cette réserve écologique est décrit par le règlement constitutif de septembre 1988 du gouvernement du Québec. Du côté sud son territoire est délimité par le lac Gauthier et le lac Shawinigan; du côté est, par le lac Brodeur. Ce territoire inclut les lacs Girard, Bellemare, Hector, Gélinas, du Cresson et lac du Merle. En somme, ce territoire s’avère à la limite Est de la réserve faunique Mastigouche, donc tout près de la limite ouest du Parc national de la Mauricie.

Le relief de cette réserve des moyennes Laurentides est vallonné. Sur le plan topographique, l’altitude de cette réserve varie entre 335 mètres, près du lac Shawinigan, à environ 489 mètres au nord-ouest. Selon les spécialistes du Ministère, la roche-mère de la réserve est composée principalement de gneiss, roches d’origine formées à l’époque précambrienne. Sur la surface de ces roches, la dernière glaciation a laissé des tills à texture sablonneuse, épais sur les pentes et plus mince vers les sommets. Le territoire de la réserve comporte aussi des sables et graviers fluvio-glaciaires dans le fond des vallées, ainsi que des dépôts tourbeux récents dans les cuvettes mal drainées. Tandis que les sols comportent principalement des brunisols dystriques et des podzols humo-ferriques.

À lire aussi  Egra

Selon un rapport du Ministère au sujet du territoire de cette réserve écologique, les peuplements à dominance de feuillus et ceux à dominance de résineux sont approximativement équivalents. Parmi le groupe de feuillus, l’érablière sucrière à bouleau jaune occupe les versants exposés au sud et à l’ouest. L’érablière à bouleau jaune et hêtre à grandes feuilles colonise les zones d’altitude supérieure à 400 mètres. D’autre part, le groupe de résineux se répartit en quatre peuplements stables: la pessière noire pure, la sapinière à épinette noire, la pessière noire à pin blanc et la sapinière à bouleau jaune.

Le territoire de cette réserve est accessible par avion, route, motoneige et véhicules tout terrain. À partir des postes d’accueil de la réserve faunique de Mastigouche, il suffit d’emprunter la route forestière longeant la rivière du Loup, puis la route forestière passant près du lac Jouet, du lac du Pimbina, jusqu’au lac Shawinigan; puis prendre l’embranchement menant à la rive ouest du lac Brodeur.

En voiture[modifier]

  • De Montréal (169 km, h 34 min), prendre l’autoroute 40 (rive Nord) en direction Est; prendre le chemin Caron (direction nord); prendre la route 138 (direction Est) jusqu’au village de Louiseville; prendre le rang Barthélemy (direction nord), et traverser les villages de Sainte-Angèle-de-Prémont et de Saint-Alexis-des-Monts; prendre le rang des Pins Rouge (direction nod), jusqu’au poste d’accueil de la Réserve faunique de Mastigouche.
  • De Québec (221 km, h 43 min), prendre l’autoroute 40 (direction Ouest) et traverser Trois-Rivières; prendre l’autoroute 55 (direction nord), jusqu’à Saint-Étienne-des-Grès; prendre le chemin des Dalles (direction ouest); prendre le chemin du 2e rang (direction nord) jusqu’au village de Charrette; prendre la route 350 (direction ouest), jusqu’au village de Saint-Paulin; prendre la 349 (direction ouest) jusqu’au village de Saint-Alexis-des-Monts; prendre le rang des Pins Rouge (direction nord), jusqu’au poste d’accueil de la Réserve faunique de Mastigouche.
  • Observation de la faune
  • Sentiers de randonnée  – Pour l’accès au territoire de cette réserve, les sentiers de randonnées et les services offerts, les visiteurs peuvent consulter le site Internet de la Réserve faunique Mastigouche.

Boire un verre / Sortir[modifier]

Camping[modifier]

Chalets[modifier]

  • 1 Réserve faunique Mastigouche Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une réserve faunique du Québec vouée à la conservation, à la mise en valeur et à l’utilisation de la faune ainsi qu’à la pratique d’activités récréatives. Cette réserve est située au nord de Saint-Alexis-des-Monts, de Saint-Paulin et de Saint-Mathieu-du-Parc.
  • 2 Réserve faunique du Saint-Maurice Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Parc administré par la Sépaq situé sur la rive ouest de la rivière Saint-Maurice et au nord de la rivière Matawin. Ce parc offre des services de location de chalet, de chasse au petit gibier, de pêche, de camping et de Prêt-à-camper. L’entrée principale est le pont Mékinac qui enjambe la rivière Saint-Maurice.
  • 3 Parc national de la Mauricie Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Parc national offrant plusieurs activités récréotouristiques: pêche sportive, randonnée pédestre (160 km de sentiers), cyclisme, canot, kayak, baignade, sentiers d’interprétation, ski de fond, raquette à neige, camping (autant en été qu’en hiver), canot-camping, longue randonnée en autonomie complète. Une route promenade traverse le parc de part en part. Ce parc est borné par la rivière Matawin au nord et la rivière St-Maurice, à l’est. Il comporte deux entrées: Saint-Mathieu et Saint-Jean-des-Piles.
  • 4 Zec du Chapeau-de-Paille Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (Sur la route 155, prendre le pont Mékinac (direction ouest), enjambant la rivière Saint-Maurice à la hauteur de Rivière-Matawin.) – Zone d’exploitation contrôlée (ZEC) créée en 1978 et située dans la MRC de Mékinac, en Mauricie. Cette zec couvre 1 270 km2 dans les cantons de Badeaux, Arcand, Seigneurie du Cap-de-la-Madeleine, Brehault, Livernois et Normand.
  • 5 Zec des Nymphes Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Zone d’exploitation contrôlée (ZEC) créée en 1979. Son territoire couvre 171 km2 dans les municipalités de Mandeville, Saint-Damien et à l’est de Saint-Zénon.
  • 6 Mandeville Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une municipalité de Lanaudière axée sur les activités récréotouristiques et la sylviculture.
  • 7 Saint-Alexis-des-Monts Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Localité dont les activités économiques sont axées sur les activités récréotouristiques (villégiature, chasse & pêche, baignade, motoneige, VTT, etc.) et sur la sylviculture.
  • 8 Trois-Rives Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Depuis 1972, la municipalité de Trois-Rives (jadis désigné « Municipalité Boucher » comporte cinq hameaux ou village: Saint-Joseph-de-Mékinac, Rivière-Matawin, Olscamps, Grande-Anse et une partie de Rivière-aux-Rats. Sa vocation économique est axée sur la sylviculture, l’agriculture et les activités récréotouristiques (villégiature, chasse & pêche, baignade, motoneige, VTT, etc.). Le pont érigé à la hauteur de Matawin donne un accès privilégié à la zec du Chapeau-de-Paille et à la réserve faunique du Saint-Maurice.
  • 9 Saint-Mathieu-du-Parc Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Située en banlieue nord de Shawinigan, cette municipalité est centrée sur une vocation résidentielle et sur des activités récréotouristiques grâce au parc récréoforestier Saint-Mathieu et au poste d’accueil du Parc national de la Mauricie.
Liste complète des autres articles de la région : Mauricie


À lire aussi  Réserve de faune à okapis

Mis à jour le 2 décembre 2021 par Dico Voyage