Grenville

Pour les autres lieux du même nom, voir Outaouais, au Québec, Canada. Ce territoire municipal est restreint entre la route 148 desservant la rive nord de la rivière des Outaouais et la rive de la rivière des Outaouais; ainsi qu’entre la baie de Grenville et le bout est du canal lequel est situé à environ 0,8 km en aval du pont du Long-Sault de la rue Maple, enjambant la rivière des Outaouais.

Économie[modifier]

Aujourd’hui son économie est basée sur les activités récréotouristiques (villégiature, vélo, chasse et pêche, VTT, autoneiges, navigation de plaisance, observations de la flore et de la faune, randonnées pédestres), les services de commerce particulièrement aux voyageurs, la sylviculture et l’agriculture.

Géographie[modifier]

La municipalité de Grenville est une municipalité de village traversée par la route 344, reliant Montréal à Hull. Cette route panoramique est le reflet de l’histoire régionale car elle aboutit près du site patrimonial du canal sur la rivière des Outaouais. Les principaux sites d’attraction touristique des Basses-Laurentides s’avèrent des sites patrimoniaux, notamment le canal de Grenville.

Le village de Grenville fait partie de la région touristique des Laurentides. Ses axes routiers (ex.: route 148 et route 344) génèrent une afflux de trafic, notamment de nombreux tourismes. Ce village est traversé par la rivière Kingham laquelle se déverse dans la baie de Grenville. Le pont McIntyre enjambe cette rivière près de son embouchure.

Pont du Long-Sault enjambant la rivière des Outaouais
Canal de Grenville

Après la construction d’une entrepôt de marchandise en 1818, la première période de canalisation de la rivière des Outaouais date de 1819 à 1830 sous la direction du capitaine Henry du Vernet du Corps Royal de génie (la Royal Staff Corps) de Grande-Bretagne, avec une centaine de soldats britanniques. Des centaines d’immigrants Irlandais unirent leurs énergies de travail avec celles des Canadiens français pour creuser la voie du canal. Le canal de Grenville fut opérationnel en 1829. Finalement, le réseau de canaux de la rivière des Outaouais ne fût parachevé totalement que vers 1843. En 1870, la portion supérieure du canal a été élargie.

Ces initiatives de construction d’infrastructures militaires sont tributaires des conflits militaires de 1812. Ce canal était un élément du réseau de canalisation, pour fin d’approvisionner Kingston et les Grands Lacs en cas de conflit militaire avec les voisins du sud de la frontière canado-américaine. La raison d’être de ces canaux était de permettre de véhiculer les troupes militaires et le matériel militaire entre les provinces du haut et du bas Canada, évitant ainsi le risque d’être capturé par l’ennemi, sur le fleuve St-Laurent. De conception militaire, les canaux et les écluses de l’Outaouais ne répondaient point aux exigences du transport commercial grandissant qui tentait de s’implanter sur la rivière des Outaouais. Au milieu du XIXe siècle, la navigation commerciale prenait une grande expansion sur le fleuve Saint-Laurent; mais peinait à faire le relais vers le circuit supérieur de l’Outaouais.

Initialement, d’une longueur de six miles, le canal de Grenville fût parachevé en 1833, avec les tronçons de troisième tronçon de canal de Greece’s point et de Carillon. Inondés en partie en 1962 par le rehaussement des eaux lors de la construction du barrage hydro-électrique de Carillon, il ne reste que deux mille du canal de Grenville encore visible et navigable; ce segment non immergé du réseau est principalement dans le territoire de Grenville.

Navigation commerciale

Dès 1819, un service régulier de barges (bateau Durham) était en usage en sens inverse de la rivière, entre Hull et Grenville, sous l’égide de Philémon Wright. Or, la demande de transport de matière première et de marchandise était nettement plus élevé que la capacité de transporter. Les navires étaient chargés de marchandises au Quai de Grenville afin de remonter l’Outaouais, à destination du Canal Rideau à Ottawa ou vers la partie supérieure de la rivière des Outaouais.

Les bateaux actionnés à la vapeur furent mis en service pour assurer le lien supérieur du circuit, soit entre Grenville et Hull: le navire « Union of Ottawa » et en 1828, le « Shannon », un puissant bateau à vapeur construit à Hawkesbury. Malgré tout, dans la première partie du XIXe siècle, la navigation commerciale sur la rivière des Outaouais a un bilan plutôt modeste, ne disposant que de deux bateaux à vapeur sur le circuit supérieur.

Barrage de Carillon

La construction sous l’égide d’Hydro-Québec d’un barrage hydroélectrique (de 1959 à 1963) et d’une écluse moderne à Carillon, modifia irrémédiablement ce réseau de canaux de la rivière des Outaouais. Au terme de ces travaux, le niveau de l’eau s’est relevé de plus de 62 pieds à Carillon et de 9 pieds à Grenville. La portion de Greece’s point du canal se retrouva immergé, ainsi que avec son hameau. En sus, en s’élevant progressivement, le niveau de l’eau inonda les rapides du Long-Sault, les transformant en plan d’eau calme.

Ce canal de type militaire est reconnu comme un ouvrage de génie civil, émérite pour le XIXe siècle. De nos jours, il constitue un attrait historique distinctif et un parc municipal pour apprécier la grande histoire locale et la nature.

En voiture[modifier]

  • De Montréal (101 km, h 16 min), prendre l’autoroute 40 (ouest), jusqu’à la limite de l’Ontario; autoroute 417 (ouest); route 17 (ouest), jusqu’à Hawkesbury; rue Tupper (nord); rue Main East (ouest); traverser le pont du Long-Sault enjambant la rivière des Outaouais.

Stations-service[modifier]

Bornes de recharge[modifier]

  • 5 Station de recharge électrique 441, rue Principale (Située à l’intersection de la route 344 (route des Outaouais) et de la rue Maple.), Logo indiquant un numéro de téléphone +1 800-686-9243 – Station de recharge de batterie pour véhicules électriques.
  • 1 Église Catholique Notre-Dame-des-Sept-Douleurs 322, rue Principale, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 819-242-6952, courriel :  – Lieu de culte. Cette paroisse du diocèse de Saint-Jérôme travaille avec l’Unité pastorale Lachute laquelle comprend les paroisses Notre-Dame-du-Sacré-Coeur, Sainte-Anastasie, Saint-André Apôtre et Sainte-Trinité.

Église St Matthew’s de Grenville
  • 2 Église St Matthew’s (St Matthew’s Church) 365, rue Principale, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 819-242-0390 – Lieu de culte.
  • 3 Salle du Royaume des témoins de Jehovah 158, rue Principale, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 234 803-378-4903 – Lieu de culte.

Infrastructure de signalisation d’accueil interprovinciale à Grenville
  • 4 Infrastructure d’accueil au Québec rue Maple (route 344) (Intersection de la rue Principale (route 344) et de la rue Mapple.) – À la sortie de Grenville du pont du Long-Sault enjambant la rivière des Outaouais (venant d’Hawkesbury), un magnifique arrangement floral et de paysagement avec un socle de pierres signalant la bienvenue au Québec y a été installée. Cette infrastructure d’accueil provincial mérite le détour.
  • 5 Cinéma Laurentien (Laurentian Theatre) 362, rue Principale, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 819-242-3131

Circuits touristiques / patrimoniaux[modifier]

  • 6 Canal de Grenville rue Canal Nord – Canal longeant la rive nord de la rivière des Outaouais. Il offre un magnifique sentier pédestre en bordure du canal de Grenville et de la rivière des Outaouais.
  • 7 Phare de l’entrée nord du canal de Grenville 49, rue Canal Nord, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 819-242-2146

Maison du patrimoine à Grenville
  • 8 Maison du patrimoine 17, rue du Canal Nord (Entre la rue Principale et le canal.) – Cette maison ancestrale a été érigée vers 1820 près du Canal de Grenville, afin d’y loger des travailleurs. Elle s’avère l’une des plus anciennes maisons à encore subsister à proximité du canal. Initialement d’architecture vernaculaire, cette maison est rénovée vers la fin du XIXe siècle, afin d’y intégrer des éléments caractéristiques du style Second Empire. De 1924 à 1998, la maison du Patrimoine servit de loge maçonnique. Depuis 1998, cette maison est occupée depuis 19983 par les bureaux de la Commission du patrimoine de Grenville. Le 6 octobre 2008, la Municipalité du village de Grenville accordé un statut d’immeuble patrimonial à cette bâtisse historique. La désignation toponymique « Maison du patrimoine » a été officialisée le 26 mars 2018 à la Commission de toponymie du Québec.

Événements[modifier]

  • Concours de décorations de Noël  – Concours annuel organisé sous l’égide de la municipalité de Grenville, dans l’objectif de mettre une note féérique dans les rues au cours de la période des Fêtes.
Alimentation
Autres
  • 1 Dallas Pizza inc 20, rue Maple, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 613-307-0600
  • 2 Restaurant McDonald’s 40, rue Maple, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 819-242-1856
  • 3 Jos Patate 21, rue Maple
  • 4 Fromage et Cie – Casse-croûte 29, rue Maple, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 450-566-4120
  • 5 La Cremière 29, rue Maple, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 819-242-2136
  • 6 Restaurant Tim Hortons 35, rue Maple, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 819-242-0212
  • 7 Restaurant Chez Linda rue Maple, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 450-613-1432

Boire un verre / Sortir[modifier]

  • 1 Au Bar du Canal 305, rue Principale – Accessible, sans aide, aux personnes à mobilité réduite Bar-restaurant
  • 2 Bar Le Stash/Gros ORANGE 418, rue Principale, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 819-242-0588 – Accessible, sans aide, aux personnes à mobilité réduite Bar-salon
  • 3 Bar Les Plaisirs 313, rue Principale – Accessible, sans aide, aux personnes à mobilité réduite Discothèque.

Hôtel[modifier]

Camping[modifier]

Gérer le quotidien[modifier]

Services municipaux[modifier]

Loisirs
  • Bibliothèque municipale Fernand-Bernier 18, rue Tri-Jean, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 819-242-2146, courriel : Logo indiquant des tarifs gratuit. – Accessible, sans aide, aux personnes à mobilité réduite Cette bibliothèque municipale est affiliée au réseau biblio laurentides (www.reseaubiblioduquebec.qc.ca/grenville). Elle offre aussi un accès à de nombreuses ressources électroniques. Elle offre aussi le service gratuit de bibliothèque mobile pour les personnes à mobilité réduite, âgées ou accablées par la maladie.
  • Centre Jeunesse 20, rue Tri-Jean, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 819-242-2146 x 2511, courriel : Logo indiquant des tarifs gratuit. – La municipalité y offre des camp de jour (été), de la balle-molle, du soccer et du hockey balle. La patinoire permet de pratiquer le hockey et du patinage libre.
  • Aréna et piscine (équipements régionaux) 20, rue Tri-Jean, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 819-242-2146 x 2511, courriel : Logo indiquant des tarifs gratuit. – Ces équipements régionaux comprennent: aréna Kevin-Lowe/Pierre-Pagé de Lachute (80, rue Hamford, +1 450-562-5249 ext 201), aréna Gilles-Lupien de Brownsburg-Chatham (200 rue Mac Vicar, +1 450-562-5249 ext 201) et piscine intérieure de Lachute (452 avenue Argenteuil, +1 450-568-3781).
  • Parc Normand-Woodbury & Terrain de jeux 20, rue Tri-Jean, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 819-242-2146 x 2511, courriel : Logo indiquant des tarifs gratuit. – Ces infrastructures publiques comprennent: les jeux d’eau, le parc des enfants, la patinoire, les jeux de pétanques, le quai municipal et le terrain de balle. Le toponyme de ce parc se réfère à Normand Woodbury (?-2004) qui a été conseiller municipal de 1965 à 1971. Il a contribué au développement communautaire, notamment dans le domaine du loisir et comme membre du comité du 125e anniversaire de la municipalité.
  • 1 Saint-André-d’Argenteuil Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Cette municipalité, située entre Grenville et Saint-Placide, profite de son littéral sur la rive nord de la rivière des Outaouais où le récréotourisme est bien développé, incluant le barrage Carillon. Les principales activités économiques sont l’agriculture, la sylviculture et le récréotourisme (camping, activités nautiques, navigation de plaisance, sentiers pédestres…). Ainsi, entre le canal Grenville (en amont du barrage de Carillon) et l’île de Carillon (en aval du barrage), Saint-André-d’Argenteuil
  • 2 Brownsburg-Chatam Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Ville de la MRC d’Argenteuil, situé au piedmont des Laurentides, au nord de la rivière des Outaouais.
  • 3 Grenville-sur-la-Rouge Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Municipalité de la MRC d’Argenteuil située au piedmont des Laurentides. Drainée par les rivière Rouge et du Calumet, elle est un foyer de villégiature et d’activités récréotouristiques sur la rivière des Outaouais. Elle comporte deux arrondissement: Grenville (incluant les hameaux de Grenville Bay, Marelan, Rawcliffe et Carlin) et Calumet (incluant les hameaux de Pointe-aux-Chênes, Avoca, Bell Fall, Ravington et lac Keatley). Les activités nautiques (canot, kayak, rafting) sur la rivière Rouge sont bien connues. En sus, il y a le camping de la Halte des Sept-Soeurs et le complexe de vacances de l’Hôtel Villégiature Lac Carling.
  • 4 Hawkesbury Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Ville de l’est ontarienne, majoritairement francophone, située à mi-chemin entre Ottawa et Montréal, en face de Grenville (au Québec). Les activités récréotouristiques y sont développés surtout avec la rivière des Outaouais, amont du barrage de Carillon, où le plan d’eau permet une navigation de plaisance (avec marinas, et divers services aux plaisanciers) et des activités nautiques. L’île du Chenail (où est situé le Parc de la Confédération et le centre culturel le Chenail, ainsi que le Pont du Long-Sault) et l’île Hamilton (accessible uniquement par embarcations) sur l’Outaouais attirent de nombreux vacanciers. À côté du pont du Long-Sault enjambant la rivière des Outaouais se trouve un important centre d’information touristique. Plus de 651 résidences secondaires y ont été répertoriées.
Logo représentant 1 étoile or et 2 étoiles grises
L’article de cette ville est utilisable. Il contient des informations suffisantes dans les rubriques aller, voir, se loger et manger. Si une personne aventureuse pourrait utiliser cet article, il nécessite cependant d’être complété. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Outaouais


Mis à jour le 9 décembre 2021 par Dico Voyage

À lire aussi  Paysage culturel des rizières en terrasse des Hani de Honghe